1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Forsberg met la Suisse à la porte
So Foot03/07/2018 à 17:55

Forsberg met la Suisse à la porte

Fidèle à son style, la Suède a éjecté mardi la Suisse du Mondial grâce à un but d'Emil Forsberg (1-0) et affrontera l'Angleterre ou la Colombie en quart de finale.

Suède 1-0 Suisse

But : Forsberg (66e) pour la Suède.

Qui d'autre que lui ? Qui d'autre que la seule ampoule de la bande pour éclairer la fête ? On avait été prévenu et ce mardi après-midi n'aura surpris personne. Dans un huitième de finale digne de l'Eurovision, Emil Forsberg aura donc pris le micro à vingt-cinq minutes de la rencontre et fait décoller un Krestovski loin d'être plein. C'est tout ce que l'on retiendra, tant la Suisse aura surtout fait tourner ses espoirs autour d'un bunker scandinave auquel il va finir par s'habituer. Cela suffit pour sauter dans un quart, la suite laissera l'Angleterre et la Colombie en juger.

Berceuse angoissante


Tout était pourtant sur la table : le sel (l'enjeu, un huitième de finale de Mondial n'ayant aucun comparatif valable lorsqu'on s'appelle Suède ou Suisse), le piment, récolté lors des dernières vingt-quatre heures grâce au boulot des Scandinaves, venus au rendez-vous avec l'objectif claironné de faire vriller Granit Xhaka, et même un bout de gingembre (du soleil, enfin) pour exciter les papilles du peuple. Alors, que s'est-il passé ? La Nati a avant tout tenu la promesse de son chef, Vladimir Petkovi?, passé lundi en conférence de presse pour éteindre les braises et annoncer que son équipe chercherait à animer la journée en "contrôlant la rencontre".

En direct : Suède-Suisse (0 - 0)

Ce qu'elle a fait : plus de trois cents passes échangées en première période, un peu moins de 67% de possession de balle, et ? Pas grand chose, cette rencontre de niches, qui a pris l'allure, et c'était prévisible, d'un date

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer