1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Formation: réduction du nombre de suppressions de postes à l'Afpa (direction)
AFP20/06/2019 à 17:55

Le projet de suppressions de postes en cours à l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) a été revu, passant de 938 à 794 suppressions nettes de postes, a-t-on appris jeudi auprès de la direction.

L'Afpa a tenu un conseil d'administration jeudi, après un comité central d'entreprise (CCE) en début de semaine. Le nombre de postes supprimés est passé de 1.541 à 1.423 et le nombre de postes créés de 603 à 629. Selon les chiffres de la direction, l'Afpa comptait fin mai 6.000 salariés en CDI dans ses effectifs.

Le nombre de sites qui va fermer en France est passé de 38 à 34, a-t-on appris de même source, par rapport au "plan de transformation" initial annoncé l'automne dernier, plan qui avait mis les syndicats sous le choc.

"C'est un projet de très grosse transformation mais on est sous pression depuis une dizaine d'années et le statu quo n'était plus tenable", avait alors justifié à l'AFP la directrice générale Pascale d'Artois, rappelant que l'Afpa a cumulé 725 millions de pertes de 2012 à 2016.

Ce plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), "le plus grand plan social en France actuellement", explique Jean-François Guérut, élu CDFT, est constitué dans un premier temps de départs volontaires, avec des mesures incitatives notamment pour les départs en retraite et la création d'entreprise.

"S'il n'y a pas assez de départs volontaires, il y aura des licenciements secs", a-t-il ajouté. "On a fait un travail de fond pour qu'il y ait le moins de licenciements possibles", a-t-il dit.

"Alors qu'il faudrait développer l'activité et favoriser l'accès des stagiaires à des formations professionnelles qualifiantes en proximité, l'État refuse de financer et met 126 millions d'euros dans un plan de départs volontaires en pré-retraite", a critiqué de son côté la CGT dans un communiqué.

L'Afpa est en difficulté depuis des années et a été à plusieurs reprises renflouée par l'Etat.

Ses effectifs ont fondu au fil des années: avant 2010, l'Afpa comptait plus de 10.000 salariés. Selon M. Guérut, plus d'un millier de CDD sont dans les effectifs.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer