1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Football : une histoire d'Euro #2000

Le Point03/06/2016 à 06:13

David Trezeguet après avoir marqué le but de la victoire en finale de l'Euro 2000 face à l'Italie.

Ce 2 juillet 2000, l'Équipe de France a frappé un grand coup dans l'histoire du football. Pour la première fois, une sélection du Vieux Continent remporte l'Euro après avoir été sacrée championne du monde deux ans plus tôt. Les joueurs de Roger Lemerre étaient attendus au tournant, mais ils n'ont pas déçu. Mieux, ils ont même montré un visage bien plus séduisant sur le plan offensif par rapport au Mondial 1998 grâce à sa jeune génération d'attaquants ? Thierry Henry, Nicolas Anelka et David Trezeguet ? qui ont pris de l'expérience en l'espace de deux saisons. En 1998, beaucoup de défenseurs du groupe d'Aimé Jacquet avaient pallié les carences des avant-centres en marquant à leur place, à l'image de Laurent Blanc et de Lilian Thuram.

Mais pour l'Euro 2000, l'Équipe de France a opté pour le taylorisme. Chacun sa fonction : les attaquants marquent et les défenseurs protègent seulement les cages et ne se coiffent plus d'une double casquette. Et surtout, Zinedine Zidane a effectué un tournoi beaucoup plus accompli : il n'a pas attendu la finale pour être décisif. Tout le long de la compétition, le meneur de jeu des Bleus a marché sur l'eau et a régalé le public par sa virtuosité technique. Face au Danemark au premier tour, contre l'Espagne en quart et lors de la demie contre le Portugal, il a été le meilleur joueur sur la pelouse et s'est définitivement positionné comme l'un des plus grands footballeurs de l'histoire....

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer