1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Football : une histoire d'Euro #1960

Le Point13/05/2016 à 09:07

Le gardien tchécoslovaque Viliam Schrojf s'illustre à Marseille le 6 juillet 1960 face à l'URSS.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'Europe est en chantier. Tout est à reconstruire. Le traité de Rome de 1957 bâtit les fondations de notre gouvernement continental. Mais quid du football ? Comment renouer le lien sportif entre des pays dévastés par le conflit ? En se focalisant sur un adversaire commun. La création de l'UEFA, en 1954, comme celle de l'Europe politique trois ans plus tard, obéit ainsi à la même logique européiste qui conduit à la création de la CEE : s'émanciper du joug de la Fifa au même titre que les États européens ont décidé de se regrouper pour peser face aux États-Unis.

Une Copa America à l'européenne

Le congrès extraordinaire de la Fifa en 1953 à Paris a fait office d'acte de naissance implicite de l'UEFA. Lors de cette réunion, le comité exécutif de la Fifa a été réorganisé et les groupements représentant les fédérations d'un même continent ont été autorisés. Une réforme qui a permis la création d'un comité européen en juin 1954 à Berne, baptisé UEFA en octobre. Ce remodelage de la Fifa 1953 avait été vu comme une aubaine pour les Européens, en position de force, car il y avait ainsi deux vice-présidents sur cinq au comité exécutif, URSS et Royaume-Uni non inclus.

Cette nouvelle union concrétise les rêves du premier secrétaire général de l'UEFA Henri Delaunay qui, dès les années 1920, imaginait une telle situation qui pouvait...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer