Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Football : lors du mercato, l'Angleterre aime la France

Le Parisien01/09/2015 à 17:00

Football : lors du mercato, l'Angleterre aime la France

L'Angleterre, c'est l'Amérique des footballeurs évoluant en France ! Dopés par des droits télé records (2,3 milliards d'euros par an entre 2016 et 2019), les clubs de Premier League (et même des divisions inférieures) ont animé le mercato estival. Le championnat de France s'est avéré une cible de choix. Dernier transfert retentissant en date : les 60 millions d'euros (hors bonus) dépensés par Manchester United pour enrôler l'attaquant monégasque Anthony Martial.

Comme Monaco, Lyon ou Marseille se sont retrouvés face à des offres quasiment impossibles à refuser. Tottenham a ainsi acquis le Lyonnais Clinton Njie pour 14 millions d'euros, tandis que West Ham achetait à l'OM Dimitri Payet 15 millions. Newcastle a de son côté fait signer Florian Thauvin contre 17 millions d'euros, permettant au club phocéen de faire une plus-value de plus de 5 millions pour un joueur qui alignait les contre-performances.

Même des formations de second rang comme Bournemouth, tout juste promu en Premier League, ont pu dépenser des sommes qu'un club de Ligue 1 rêverait d'avoir dans ses caisses. Cette équipe s'est attaché les services du Stéphanois Gradel pour 10 millions d'euros. Autre acteur important, Aston Villa, qui a recruté pas moins de quatre joueurs évoluant en France : Jordan Ayew (Lorient, 12 millions), Jordan Amavi (Nice, 15 millions), Jordan Veretout (Nantes, 10 millions) et Idrissa Gueye (Lille, 7,15 millions).

L'Angleterre ne joue donc pas dans la même cour. Exemple le plus frappant, Manchester City a dépensé près de 180 millions, dont 75 pour le Belge Kevin De Bruyne... En France, seul le PSG possède des moyens comparables. Et il voit dans le marché anglais un moyen de se débarrasser de joueurs dont il ne veut plus, comme lorsqu'il vend Yohan Cabaye à Crystal Palace pour la modique somme de 14 millions...

GRAPHIQUE. Les joueurs français achetés par les clubs anglais

GRAPHIQUE. Où les clubs anglais ont fait leur marché ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.