1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Football - Ligue 1 : les Verts rugissent de nouveau

Le Point18/01/2016 à 06:39

Buteur face à l'OL, Alexander Söderlund se souviendra longtemps de son premier derby avec Sainté.

Pour Lyon, il y a de quoi être vert de rage. Dominateur, volontaire, l'OL a quand même fini par s'incliner (0-1) à Geoffroy-Guichard face à Saint-Étienne malgré une large domination. C'est un coup d'arrêt pour les Gones, qui connaissent là leur premier accroc en L1 depuis l'arrivée de Bruno Génésio à la tête de l'équipe. Après les promesses entrevues à Paris cette semaine en Coupe de la Ligue, les Lyonnais confirment qu'ils demeurent convalescents en L1. En dépit d'une copie de bonne facture, ils n'ont pas été capables de faire basculer le match de leur côté.

Pour ce 100e derby en L1 entre les deux ennemis du foot français, l'OL pouvait compter sur Gonalons, titulaire à la surprise générale, tandis que Valbuena, de retour, débutait sur le banc. Côté stéphanois, la recrue norvégienne Söderlund découvrait la chaleur du derby, et Christophe Galtier misait sur Bahebeck et Monnet-Paquet pour le soutenir.

Sans trop de surprises, le round d'observation s'est longtemps prolongé entre deux équipes déterminées à surtout ne pas se mettre en danger au niveau de l'équilibre tactique. À ce petit jeu, l'OL a paru le moins bridé avec une meilleure possession de balle et plus de velléités offensives, même s'il a été difficile de man?uvrer au vu de la densité imposée par les Verts.

Un match Ghezzal-Ruffier

Dans un premier temps, le destin de cette partie a été suspendu à un mano a...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer