1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Football : les Bleus qualifiés pour l'Euro 2020... mais bousculés par la Moldavie
Le Monde15/11/2019 à 02:15

Déjà assurée de sa qualification, l'équipe de France a petitement gagné (2-1) et prend la tête de son groupe, pour son avant-dernier match des éliminatoires.

Les Bleus auraient peut-être dû prévoir leur tour d'honneur avant le coup d'envoi. Ils avaient déjà l'assurance de se qualifier pour l'Euro 2020 avant même leur entrée sur la pelouse. C'était chose acquise un peu plus tôt dans la soirée, depuis le score (0-0) de la Turquie - également qualifiée - contre l'Islande.

Les Bleus ont quand même fêté leur victoire. Mais pas de quoi pavaner très longtemps, après ce tout petit succès (2-1) sur la Moldavie. Le genre de match dont l'équipe de France cherchera à vite tout oublier, si ce n'est qu'elle l'a remporté, jeudi 14 novembre, dans la froidure de Saint-Denis. Le genre de match qui permet quand même de prendre la première place du groupe H des éliminatoires, juste devant la Turquie, à trois jours d'un dernier déplacement en Albanie.

Les champions du monde en titre s'en contenteront pour le moment. Ils se savaient déjà faillibles, pour avoir perdu en juin chez les Turcs (2-0). Mais sans doute imaginaient-ils autre début de match jeudi soir face à la Moldavie, qui a mené au score de la 9e à la 35e minute. Oui, la Moldavie, cette nation pourtant 175e au classement mondial, cette équipe battue 4-1 à l'aller, cet adversaire dont l'actuel sélectionneur, Engin Firat (de nationalité... turque), vivait ce soir son premier match dans la fonction.

Manque d'inspiration

Un adversaire « transfiguré », a estimé Didier Deschamps après coup. Le sélectionneur français pourrait en dire autant de sa propre équipe, mais dans le sens inverse, tant ses joueurs ont semblé hésitants, en manque d'inspiration offensive, Kylian Mbappé y compris. Leur première période ? « Très compliquée, insuffisante par rapport à ce qu'on est capable de faire. » La seconde ? Un peu mieux, mais sans réellement ôter le sentiment d'avoir vu jouer un collectif souvent « trop statique, avec pas assez de mouvement, de disponibilité ».

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer