1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Football : les Bleus finissent par dompter le Cameroun
Le Point31/05/2016 à 06:21

Décidément, l'équipe de France aime jouer avec les nerfs de ses supporteurs. Une habitude qu'elle a prise lors de ses deux dernières sorties aux Pays-Bas et face à la Russie, et qui s'est répétée ce lundi à Nantes, où elle recevait le Cameroun pour son premier match de préparation à l'Euro. À l'arrivée, la victoire est bien au rendez-vous (3-2) mais l'impression globale, elle, demeure plus mitigée.

Le match

L'avant-match livrait ses premiers enseignements, avec le choix de Rami en défense centrale pour épauler Koscielny. Un secteur de jeu particulièrement soumis aux incertitudes après les défections successives de Varane, Mathieu (forfaits sur blessure) et Sakho (suspendu). Et dont les premières minutes de la partie vont confirmer qu'il s'agit du chantier le plus important à 11 jours du match contre la Roumanie.

Soutenus par un stade de la Beaujoire visiblement peu rancunier de ne pas figurer parmi les 10 sites hôtes de la compétition, les Bleus ont fait face à une équipe, certes, remaniée mais disciplinée. En dépit de l'absence de plusieurs joueurs majeurs (Nkoulou, Mbia), les Camerounais ont mis en lumière les carences des Bleus, notamment en première période avec plus d'impact dans les duels et davantage de verticalité dans le jeu.

Une attitude matérialisée par deux occasions nettes, un tir vicieux de Toko Ekambi (13e) suivi d'une tête non cadrée d'Aboubakar (17e). Bousculés,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer