1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FN : Marine Le Pen porte plainte contre l'AFP pour diffamation
Le Point11/07/2017 à 18:50

La présidente du Front national dénonce des écrits diffamatoires de la part d'un journaliste de l'AFP.

La guerre que se livrent depuis plusieurs mois le Front national et l'Agence France-Presse connaît un nouvel épisode avec l'annonce faite par la présidente du parti d'extrême droite du dépôt d'une plainte contre l'agence et l'un de ses journalistes. C'est à la suite d'un article paru mardi 11 juillet et évoquant « une refondation sous menace judiciaire » du FN que Marine Le Pen a décidé de saisir la justice.

L'article en question rappelle que le Front national et sa présidente sont visés par plusieurs enquêtes concernant le financement des campagnes législatives et présidentielle de 2012, ainsi que des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires européens. Sur son compte Twitter, Marine Le Pen a annoncé qu'elle poursuivait l'Agence France-Presse et le journaliste Guillaume Daudin, accusant l'institution d'être devenue « une usine à ragots diffamatoires ».

Florian Philippot et les « fake news »

Interrogée par Le Lab d'Europe 1, la présidente du FN déclare reprocher à cet article de la mettre en cause dans une affaire « où la justice a écarté définitivement tout soupçon » à son égard. Il s'agit de la surfacturation présumée de kits de campagne à destination de candidats FN, un système au c?ur duquel se trouveraient deux proches de la présidente du parti, Frédéric Chatillon et Axel Loustau. Marine Le Pen, elle, a simplement été placée sous le statut...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer