Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Florian Philippot : "Il faut augmenter le smic de 25% en cinq ans"

Boursorama avec AFP24/08/2018 à 11:52

Le président des Patriotes, Florian Philippot, s'est prononcé ce vendredi 24 août sur BFM TV et RMC pour "une augmentation massive du pouvoir d'achat et des petits salaires". "Il faudrait augmenter le Smic (Salaire minimum interprofessionnel de croissance, ndlr) de 25% en cinq ans", selon lui.

Le président des Patriotes, Florian Philippot, le 27 novembre 2017 à Lens (Pas-de-Calais). ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Florian Philippot veut un "nouveau Smic" à qui "il faudrait d'ailleurs donner un nouveau nom parce qu'aujourd'hui, avec des termes comme smicard, on donne l'impression d'un attachement à la pauvreté". "Cela relancera la machine", selon le député européen.

"Nous donnerons en contrepartie aux entreprises - plus particulièrement aux petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI), au secteur agricole et aux start-up - le patriotisme économique. Nous leur donnerons la priorité dans les marchés publics en France", a-t-il promis.

"ON A DES POSITIONS BEAUCOUP PLUS À GAUCHE QUE LE PS"

"Nous leur donnerons un 'booster' pour les exportations à l'international, nous leur donnerons la possibilité d'être aidé dans l'innovation, la recherche et le développement, qu'elles puissent capter ces aides qui vont aujourd'hui aux plus grosses entreprises", a-t-il ajouté.

L'ancien bras droit de Marine Le Pen s'était déjà montré ouvert à l'idée d'une revalorisation du Smic au printemps dernier. "Nous sommes favorables à 15% d'augmentation du Smic en 5 ans", avait-il confié sur Public Sénat en juin.

"Nous porterons ce projet de Front populaire", avait-il ajouté, en suggérant notamment de récupérer 500 milliards d'euros qui "s'évaporent dans l'évasion fiscale", de revaloriser le Smic et les retraites, d'utiliser plus fréquemment le référendum d'initiative populaire, et de retrouver une monnaie, le "franc".

"On a certaines positions beaucoup plus à gauche que le Parti socialiste et je l'assume", a-t-il ajouté ce vendredi au micro de BFM TV et RMC. "Le meilleur de la droite, le meilleur de la gauche, le meilleur du centre. C'est pour ça que j'ai crée Les Patriotes pour faire opposition à Emmanuel Macron et tous ceux qui roulent pour leur fric".

Le président des Patriotes n'est d'ailleurs pas le seul homme politique de droite à être favorable à une hausse du Smic : la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, s'était prononcée en juin pour "une hausse nette de 20%" du salaire minimum. Le vice-président des Républicains (LR), Guillaume Peltier, avait lui plaidé pour "un électrochoc de 10, 15 ou 20%".

La proposition avait plutôt été mal reçue à droite. Le député LR de l'Yonne, Guillaume Larrivé, avait notamment dénoncé dans un tweet une "idée néo-communiste", "un délire", qui serait "le plus sûr moyen de faire exploser le chômage des personnes peu qualifiées".

24 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9095115
    24 août22:25

    Toute la fameuse droite adopte les politiques socialo communistes

    Signaler un abus

  • M9095115
    24 août22:23

    C'est ça 25% mais peut être que une annonce de 50% apporterait plus de voix.Et puis 10 semaines de congés payés.Et puis 16 mois de salaire par an aussi.Et puis la semaine de boulot à 25 heures.Résultat 15% de chomeurs et 10% de sans travail et fermeture d'usines.Voila en quoi consiste le boulot des syndicats et des politiciens verreux

    Signaler un abus

  • goufio2
    24 août14:56

    La source majeure du mythe des prétendues "conquêtes sociales", en réalité conquises sur le dos des travailleurs et des chômeurs, d'une manière qui trompe ceux-ci sur l'identité de ceux qui paient ces "conquêtes" - à savoir eux-mêmes, et non pas les employeurs - ainsi que sur celle de leurs véritables ennemis - qui sont les syndicalistes et les hommes de l'Etat.- L'illusion fiscale François Guillaumat

    Signaler un abus

  • M7163258
    24 août13:37

    Plus populiste que lui tu meures!!!

    Signaler un abus

  • j-m.levy
    24 août13:36

    demagogue.....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.