1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fiscalité : la colère gronde chez les retraités

Le Parisien05/03/2018 à 10:19

Fiscalité : la colère gronde chez les retraités

Ce n'est pas parce que l'âge les a voûtés qu'ils comptent courber l'échine. Depuis l'arrivée à l'Elysée du plus jeune président de la République française, les retraités ont le sentiment d'être pris pour cible.A vrai dire, ce n'est pas vraiment nouveau. Leur idylle avec les hommes politiques a commencé à battre de l'aile sous Nicolas Sarkozy, lorsque le gouvernement de François Fillon a décidé de supprimer progressivement la demi-part des veuves en 2008.Puis, avec François Hollande, d'autres avantages ont été grignotés de-ci de-là : exonérations d'impôts supprimées, nouvelle contribution sur les pensions, gel des complémentaires... Doucement mais sûrement, la note s'est alourdie ces dix dernières années pour cette partie de la population qui, il est vrai, à depuis deux décennies un niveau de vie supérieure à la moyenne.Une manifestation prévue le 15 marsDe quoi susciter le ras-le-bol fiscal de nos aînés ? « C'est certain, dénonce Virginie Pradel, directrice des études de la Fondation Concorde et fondatrice de l'institut fiscal Vauban. Depuis des années, les coups de bambou sociaux et fiscaux portés aux pensions s'accumulent dans une indifférence quasi-générale et regrettable. »Ils devraient donc être nombreux à battre le pavé le 15 mars à l'appel de neuf organisations pour dire non à la baisse des pensions. Car l'entrée en vigueur de la hausse de la CSG d'1,7 point le 1er janvier leur reste en travers de la gorge. « Alors que tous les Français ont eu droit, au minimum, à une compensation -- et les salariés ont même vu leur salaire augmenté ! -- les retraités n'ont rien obtenu et se sont sentis insultés, fulmine Christian Bourreau, le président de l'Union française des retraités. Le message c'est : bouclez-la, vous êtes riches, vous pouvez payer ! »LIRE AUSSI > «Les retraités d'aujourd'hui sont d'une génération dorée», selon un député LREM Si ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1828024
    05 mars11:48

    quand je vois des retraiter avec des camping car a 80000 euros ils peuvent payer la csg cela ne va pas les ruiner en general ils sont blinder les francais aime entasser en banque cela est connu .

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer