Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Finlande-Victoire du Parti du centre aux législatives

Reuters19/04/2015 à 22:14

(actualisé tout du long) par Anna Ercanbrack et Jussi Rosendahl HELSINKI, 19 avril (Reuters) - L'homme d'affaires Juha Sipilä est le grand vainqueur des élections législatives de dimanche en Finlande, mais il faudra sans doute à son Parti du centre (opposition) rechercher l'appui d'une formation populiste et eurosceptique, le Parti des Finlandais, pour constituer une coalition. Selon les projections de l'audiovisuel public YLE, qui s'appuient sur le dépouillement de 60% des bulletins de vote, le Parti du centre devrait remporter 48 des 200 sièges du parlement. Le Parti des Finlandais, anti-immigration, arriverait en deuxième position avec 38 sièges. Les conservateurs du Parti de la coalition nationale, du Premier ministre sortant Alexander Stubb, seraient troisièmes et obtiendraient 37 sièges, et les sociaux-démocrates du SDP, qui sont leurs partenaires dans la coalition de gouvernement sortante, en auraient 34, toujours selon ces projections. Juha Sipilä a estimé dimanche soir avoir remporté le scrutin. "Eh bien, je pense que cet écart est suffisant", a-t-il dit sur la chaîne de télévision MTV3 au des projections donnant son parti largement en tête. "Ce résultat va permettre plusieurs combinaisons possibles pour ce qui est d'une coalition". Une coalition qui engloberait le Parti des Finlandais (ex-Vrais Finlandais) renforcerait la ligne dure observée par Helsinki à l'égard des plans d'aide dans la zone euro, alors même qu'une nouvelle semaine de tension s'annonce pour la Grèce. Juha Sipilä a déjà déclaré qu'il était ouvert à la formation d'une coalition incluant le Parti des Finlandais, même si cela risque de compliquer les relations d'Helsinki avec l'UE, car cette formation-là s'oppose aux plans d'aide et souhaite que la Grèce quitte la zone euro. "Si le Parti des Finlandais est du prochain gouvernement, je pense que la politique de la Finlande à l'égard de la Grèce va changer. Elle changera pour le mieux, car elle ne peut être pire", a dit à la presse le chef de ce parti, Timo Soini. PLUSIEURS SEMAINES DE TRACTATIONS? Alexander Stubb, favorable à une adhésion de la Finlande à l'Otan, a dirigé une coalition dans laquelle partis de droite et de gauche ont difficilement cohabité et que nombre de Finlandais tiennent pour responsable de la difficulté du pays à sortir de trois ans de récession et à maîtriser la hausse de sa dette publique. Le redémarrage de l'économie finlandaise est compliqué par une consommation intérieure atone et par la détérioration des relations avec la Russie, un partenaire commercial majeur pour le pays, en raison du conflit dans l'est de l'Ukraine. Selon le ministère des Finances, la croissance économique ne devrait pas dépasser 0,5% cette année et l'opposition a promis pendant la campagne de réduire les dépenses publiques et de mener des réformes structurelles pour réduire l'accroissement de la dette publique résultant notamment du vieillissement de la population. La Finlande a une tradition de gouvernements de coalition et les lendemains de cette élection ne devraient pas déroger à la règle, le Parti du centre devant sans doute se chercher plusieurs partenaires. Les tractations pour composer le prochain gouvernement pourraient durer plusieurs semaines. Traditionnellement, le parti arrivant en deuxième position obtient le portefeuille des Finances dans la nouvelle coalition. (Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.