1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Finkielkraut violemment insulté : «Il y a un sentiment d'hostilité très fort à l'égard des Juifs»
Le Parisien17/02/2019 à 11:07

Finkielkraut violemment insulté : «Il y a un sentiment d'hostilité très fort à l'égard des Juifs»

Les insultes sont violentes : « Sale sioniste de merde », « bâtard », « grosse merde », « nique ta mère »... Le philosophe Alain Finkielkraut, pris à partie ce samedi après-midi par des Gilets jaunes à Paris, raconte avoir été ciblé en raison de ses positions vis-à-vis d'Israël mais dit ne pas avoir entendu l'insulte de « sale Juif ». Il a notamment reçu un appel de soutien d'Emmanuel Macron. Que s'est-il précisément passé ce samedi ?Je sortais d'un taxi après avoir raccompagné ma belle-mère et je rentrais chez moi à pied. Et là, boulevard du Montparnasse, j'ai croisé des Gilets jaunes que j'ai approchés par curiosité mais je n'avais aucune envie d'aller à la manifestation.Quelles sont les insultes que vous avez entendues ?J'entendais très mal mais il y avait des cris de haine, comme « Finkie jette-toi dans le canal », « sale sioniste », ou des insultes en lien avec la Palestine. J'ai eu droit à des gens qui me disaient « taisez-vous », rappelant ce que j'avais crié dans une émission. Je n'ai pas entendu « sale Juif » [Contrairement à d'autres, à l'instar de Benjamin Griveaux, qui semblent avoir entendu cette insulte et la rapportent sur les réseaux sociaux, NDLR].Pour quelles raisons avez-vous été ciblé, d'après vous ?Il y a chez eux un sentiment d'hostilité très fort à l'égard des Juifs et je paie ma notoriété. Ils visaient avant tout mes liens et mes positions sur Israël [le philosophe a plusieurs fois dit partager l'attachement à Israël de tous les Juifs, même s'il critique Benjamin Netanyahu, NDLR].Qui étaient-ils, d'après vous ?C'est un groupe de gens politiquement difficilement situables, me semble-t-il un mélange de gens des banlieues, de l'extrême gauche et peut-être aussi des soraliens [fans du polémiste Alain Soral, NDLR]. Ça m'étonnerait que ce soient des Gilets jaunes d'origine car je suis un des seuls intellectuels à avoir soutenu le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.joly1
    17 février09:32

    Un antisémite ne peut pas se réclamer de la gauche ou de l'extrême gauche. C'est antinomique.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer