Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Finie la finance, cap sur la high tech pour l'Islande

Le Parisien29/04/2013 à 09:35

Finie la finance, cap sur la high tech pour l'Islande

L'Islande, délaissant la finance, voit son avenir dans les technologies, à l'image d'Össur, fabricant des prothèses du coureur sud-africain Oscar Pistorius.Sans les ingénieurs de cette entreprise islandaise, le célèbre champion handisport n'aurait peut-être pas atteint un tel niveau, qui lui a permis de disputer un 400 m avec les valides aux jeux Olympiques.Ses prothèses "Cheetah" (guépard) ont été conçues à Reykjavik."Il est très connu maintenant", reconnaît le PDG d'Össur, Jon Sigurdsson, en évoquant l'affaire du meurtre en février de Reeva Steenkamp, petite amie que Pistorius affirme avoir abattue par erreur.Össur n'a pas rompu avec les liens avec le champion dans l'attente du procès en juin, qui a poussé le Sud-Africain à faire une pause dans sa carrière. "C'est au point mort aujourd'hui", constate le PDG.Pour la société, la vie continue. Avec des prothèses munies de chevilles et/ou de genoux bioniques de plus en plus réactifs, elle cherche à relancer une croissance de son chiffre d'affaires, qui s'est stabilisé autour de 400 millions de dollars annuels. En 1996, quand M. Sigurdsson a pris les rênes, il était "inférieur à 3 millions".C'est le genre de croissance dont rêve Jeff Monroe, lancé dans ce qu'il pense être une mine d'or pour l'Islande: les serveurs informatiques.Cet Américain est le directeur général de Verne Global, société qui offre du stockage dans un hangar de l'ancienne base aérienne américaine de Keflavik, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale."Nous sommes dans l'un des rares endroits au monde qui offre un refroidissement gratuit garanti toute l'année et où il ne gèle pas. Si pendant un seul jour vous devez refroidir les serveurs, il vous faut une climatisation, qui est une infrastructure coûteuse. Ici, non", explique-t-il.Keflavik est en effet balayé en permanence par des vents qui pénètrent dans le hangar via des filtres. L'amplitude...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.