Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Financial Development Corporation, le nouveau bras armé des investissements américains en Afrique
Le Point26/08/2019 à 11:55

Exit l'USAID, voici la Financial Development Corporation (FDC). Dix mois après la signature par Donald Trump de la loi Build, les États-Unis se dotent d'une nouvelle agence pour l'investissement. La FDC est en fait le résultat d'une fusion entre l'Overseas Private Investment Corporation (OPIC), un fonds gouvernemental américain, et certaines compétences clés de capital privé de l'agence étatique USAID, comme le crédit de développement. Principale mission de la FDC : « Soutenir les investissements dans les pays en développement pour accompagner leur croissance, leur stabilité, et améliorer les moyens de subsistance grâce au développement du secteur privé », a confié le directeur de l'OPIC David Bohigian lors d'un point de presse.Si l'agence consacrera ses efforts aux pays en développement du monde entier, focus sera mis sur l'Afrique. Objectif : faire passer le continent d'une économie non marchande à une économie de marché. Et avec la création de la FDC, la capacité de prêt de l'OPIC sera multipliée par deux. Près de 60 milliards de dollars de prêts, de garanties de prêts et d'assurances aux entreprises américaines désireuses d'investir sur le continent seront alloués. La nouvelle agence garantira également « une assistance technique, des prêts en monnaie locale, des garanties de premières pertes, et une coopération plus fluide avec des investisseurs non américains », a fait savoir David Bohigian.Une démarche...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer