Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fillon veut interdire l'adoption plénière aux couples homosexuels

Reuters29/06/2016 à 19:30
    PARIS, 29 juin (Reuters) - François Fillon, candidat à 
l'investiture à droite pour l'élection présidentielle de 2017, 
affirme dans La Croix sa volonté de réécrire la loi Taubira afin 
de fermer l'adoption plénière aux couples homosexuels. 
    La position de l'ancien Premier ministre est singulière dans 
la campagne pour la primaire où les partisans de l'abrogation de 
la loi Taubira, comme Hervé Mariton, s'opposent aux partisans du 
statu quo, tel Alain Juppé qui avait surpris en novembre 2014 en 
annonçant sa conversion, dans une interview aux Inrockuptibles, 
à l'adoption pour les couples homosexuels. 
    "Je pense qu'il est souhaitable qu'un enfant ait, autant que 
possible, un père et une mère. Je sais que le monde 
d'aujourd'hui amène à une grande diversité de situations. Je 
sais aussi que des couples homosexuels accueillent des enfants 
avec amour", explique François Fillon dans un entretien à La 
Croix à paraître jeudi. 
    "Mais il ne me paraît pas légitime que la loi permette de 
considérer qu'un enfant est fils ou fille, de manière exclusive, 
de deux parents du même sexe. Sa filiation au sens biologique du 
terme à l'égard d'un père et d'une mère ne doit donc plus 
pouvoir être effacée par une adoption plénière", ajoute-t-il. 
    François Fillon, qui a rencontré cette semaine les 
représentants de Sens commun, courant des Républicains issu de 
La Manif pour tous, en vue de la présentation de ses 
propositions pour la famille jeudi, souhaite donc "une 
réécriture de la loi Taubira sur ce point, en concertation avec 
toutes les associations concernées". 
     
    LE REVIREMENT DE SARKOZY 
    Il n'est en revanche pas contre le maintien des adoptions 
simples pour les parents de même sexe. Dans une adoption simple, 
l'enfant adopté conserve tous ses liens avec sa famille 
d'origine; dans une adoption plénière, une nouvelle filiation 
remplace l'originelle. 
    Dans un revirement qualifié de "parjure" par Hervé Mariton, 
Nicolas Sarkozy avait annoncé en janvier dernier dans son livre 
"La France pour la vie" qu'il renonçait, dans un souci 
d'apaisement, à son engagement de réécrire la loi promulguée en 
mai 2013 à la suite de longs mois de contestation. 
    Il avait même évoqué en novembre 2014 l'abrogation pure et 
simple de la loi devant Sens commun, qui a signifié depuis qu'il 
ne soutiendrait pas "la candidature de personnalités politiques 
qui ne tiennent pas leurs engagements jusqu'au bout". 
    "Après mûre réflexion", Alain Juppé, favori de la primaire à 
droite, avait annoncé en novembre 2014 être désormais "favorable 
à l'adoption par un couple de même sexe, après qu'on aura 
vérifié, comme c'est le cas pour les couples hétérosexuels, que 
les conditions d'épanouissement de l'enfant sont réunies." 
    "Il peut exister des cas où un enfant peut trouver dans un 
couple de deux hommes ou de deux femmes des conditions 
d'épanouissement personnel parfaitement acceptables", 
justifiait-il dans Les Inrockuptibles. 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.