1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fillon poursuit le bras droit de Hollande pour diffamation
Reuters28/05/2015 à 10:45


PARIS, 28 mai (Reuters) - L'ancien Premier ministre UMP François Fillon s'est présenté jeudi au tribunal correctionnel de Paris, où il poursuit le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet et deux journalistes du Monde pour diffamation. Jean-Pierre Jouyet n'était pas présent. Dans leur livre "Sarko s'est tuer", les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme --présents jeudi à l'audience-- affirment que lors d'un déjeuner, le 24 juin 2014, François Fillon a demandé à Jean-Pierre Jouyet de "taper vite" sur Nicolas Sarkozy pour ne pas le "laisser revenir" en politique. Des propos niés par François Fillon, qui assure ne pas avoir exercé la moindre pression sur l'Elysée, "même par allusion". Après un démenti, le secrétaire général de l'Elysée, dont le témoignage a été enregistré en septembre par les journalistes du Monde, est revenu en partie sur ses dires, disant avoir effectivement parlé, lors de ce déjeuner, de certaines affaires pouvant éclabousser l'ancien chef de l'Etat. Une partie de la conversation qu'il a eue avec les journalistes du Monde --dont François Fillon a tenté en vain de récupérer l'enregistrement via une procédure d'urgence-- doit être diffusée ce jeudi à l'audience. Un troisième participant au déjeuner controversé, Antoine Gosset-Grainville, qui fut successivement directeur adjoint de cabinet de François Fillon à Matignon et bras droit de Jean-Pierre Jouyet à la Caisse des dépôts, doit par ailleurs être entendu comme témoin dans la matinée. Il a jusque-là soutenu la version du député UMP et assuré qu'à aucun moment il n'avait sollicité une intervention de Jean-Pierre Jouyet sur des procédures judiciaires en cours. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4590873
    28 mai11:05

    Ces "grands journalistes" pourraient-ils m'expliquer pourquoi ils mettent "r" au mot "tuer" sur la couverture de leur livre "Sarko s'est tuer" ? Merci. C'est peut-être le renouveau de l'enseignement.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer