Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fillon pour une commission sur la moralisation publique

Reuters20/03/2017 à 23:08

FILLON POUR UNE COMMISSION SUR LA MORALISATION PUBLIQUE

PARIS (Reuters) - François Fillon, dont la candidature à la présidentielle est fragilisée par une affaire d'emplois présumés fictifs, a suggéré lundi de mettre sur pied une commission chargée de faire des propositions en matière de transparence de la vie publique.

L'ex-Premier ministre a formulé cette idée lors du premier débat télévisé entre cinq prétendants, qui se sont exprimés chacun leur tour sur cette question au coeur de la campagne en raison des ennuis judiciaires de François Fillon et Marine Le Pen.

"Si je suis élu président de la République, je confierai (...) au vice-président du Conseil d'Etat, au premier président de la Cour des comptes et au procureur près la Cour de cassation le soin de faire des propositions sur la transparence et sur la moralisation de la vie politique", a dit le vainqueur de la primaire de la droite.

Il a précisé que ces propositions seraient soumises au Parlement et porteraient entre autres sur "la prévention des conflits d'intérêt" et sur "les règles en matière de transparence".

Lui-même a été très critiqué par ses adversaires et fait l'objet d'une enquête judiciaire pour avoir recruté son épouse et deux de ses enfants comme assistants parlementaires - des emplois dont la réalité est mise en doute.

Marine Le Pen, dont le nom apparaît dans une enquête sur des emplois présumés fictifs au Parlement européen, a pour sa part insisté sur le "pantouflage", une pratique qui consiste à passer de la fonction publique à une entreprise privée.

"Il y a quelque chose qui me choque et dont personne n'a parlé, peut-être parce que certains se sentent concernés, c'est ce qu'on appelle le pantouflage", a jugé la présidente du Front national (FN), déclenchant une brève passe d'arme avec Emmanuel Macron, ancien banquier et haut fonctionnaire.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, a demandé à ne pas être mis "dans le même sac" que François Fillon et Marine le Pen.

"Il n'est pas interdit aux électeurs, sachant ce qu'ils savent, de récompenser les vertueux et de châtier ceux qui leur paraissent ne pas l'être", a déclaré l'ancien socialiste, qui plaide pour l'instauration d'une VIe République.

(Simon Carraud avec Marine Pennetier, édité par Elizabeth Pineau)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • GEPAPI
    21 mars00:43

    Et pourtant il l'a fait. Aucune excuse pour "l'irréprochable".

    Signaler un abus

  • M7991925
    20 mars23:56

    Je reste persuadée que s'il avait été illégal d'employer des membres de sa famille, Fillon ne l'aurait pas fait. Maintenant, j'ai hâte de voir si le parlement votera une loi l'interdisant....

    Signaler un abus

  • M7991925
    20 mars23:53

    Les électeurs ne sont pas là pour élire une rosière, mais un président avec un programme qui tient la route ! Les prix de vertu, s'agissant de politiciens, il faut etre naïf y pour croire !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.