Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fillon appelle à "bousculer" la primaire et promet une surprise

Reuters18/11/2016 à 20:22
    PARIS, 18 novembre (Reuters) - François Fillon a invité 
vendredi les électeurs à "bousculer" la primaire de la droite et 
du centre, convaincu d'une "surprise", et s'est projeté sans 
attendre vers la présidentielle de 2017 en s'engageant à 
"reprendre le flambeau" du gaullisme. 
    A 48 heures du premier tour, qui augure d'un match serré 
avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy pour l'investiture 
présidentielle, l'ancien Premier ministre a dit sentir "comme 
une vague qui monte", "une étrange fraîcheur" dans "les couloirs 
de cette primaire qu'on nous disait fermée à double tour". 
    Porté par une dynamique aussi soudaine qu'inédite dans les 
sondages, le député de Paris est désormais donné gagnant au 
second tour contre Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy dans plusieurs 
études.   
    "Je suis le pied sur l'accélérateur, mais je vous demande 
aussi de mettre le turbo partout où votre voix peut être 
entendue", a lancé l'amateur de course automobile à plusieurs 
milliers de partisans réunis à Paris. Quelque 6.500 personnes, 
selon son entourage, réparties dans trois salles, celle du 
Palais des congrès s'avérant insuffisante. 
    "Ce que j'ai entendu sur le terrain me laisse entendre qu'il 
va y avoir une surprise", a-t-il affirmé sous les vivats. "Vous 
voulez des primaires qui soient vraiment les vôtres? Alors 
bousculez-les et emparez-vous d'elles!", a-t-il clamé. 
    Se plaçant sous la tutelle du général de Gaulle et de son 
appel à la résistance du 18 juin 1940, il a dit s'attaquer à 
"une citadelle" pour "enclencher la révolution du bon sens". 
     
    "TOUT PEUT BASCULER" 
    "L'élection présidentielle de 2017 ne peut pas être celle de 
la revanche, elle ne peut pas être celle d'une alternance 
classique : elle doit être le point de départ d'un peuple qui 
(...) se met à l'offensive et à l'action", a-t-il anticipé, 
visant ses adversaires Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, 
respectivement en meeting à Nîmes et Lille. 
    Défendant un programme radical, raillant le procès en 
libéralisme à son encontre ("Je n'ai pas lu toute l'oeuvre de 
Raymond Aron et c'est vrai, je n'ai jamais aimé Marx"), François 
Fillon, qui a reçu vendredi le soutien de Valéry Giscard 
d'Estaing, a attaqué les propositions économiques du maire de 
Bordeaux et de l'ancien chef de l'Etat. 
    Au premier, qui juge "illusoire" son projet de suppression 
de 500.000 postes dans la fonction publique en cinq ans, il a 
répondu que "cette critique signe son impuissance et justifie ma 
candidature." 
    Au second, il reproche de "cristalliser à tout jamais" les 
35 heures avec la défiscalisation des heures supplémentaires. 
"On défiscalise à tout va, on promet aux Français qu'on s'en 
sortira en travaillant moins que les autres", a-t-il déclaré. 
    "Je regarde l'avenir et juge lucidement le passé et m'en 
sens pour partie comptable, car celui qui ne fait pas 
l'inventaire n'a aucune chance d'inventer un autre futur", 
a-t-il souligné. 
    La campagne pour le premier tour s'achève vendredi soir à 
minuit. 
    "Nous le sentons bien, tout peut basculer", a lancé l'ancien 
président (Les Républicains) de l'Assemblée Bernard Accoyer. 
    "Dimanche soir, François Fillon sera qualifié pour le 
deuxième tour, le 27 (novembre, date du second tour-NDLR), il 
sera le candidat de la droite et du centre à l'élection 
présidentielle, le 7 mai prochain il sera le président de la 
République", a dit le président (LR) du Sénat, Gérard Larcher. 
 
 (Sophie Louet, édité par Myriam Rivet) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.