1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fillettes renversées : comment augmenter la protection des passages piétons ?
Le Parisien14/01/2020 à 20:36

Fillettes renversées : comment augmenter la protection des passages piétons ?

En deux jours, deux fillettes qui se rendaient à l'école ont été renversées sur un passage clouté, dont l'une mortellement sous les yeux de sa mère, lundi à Paris. Des drames qui posent la question de la sécurité sur ces espaces dits « protégés ».En France, à certains carrefours, les voitures qui tournent à droite peuvent avancer, tandis que le bonhomme passe lui aussi au vert pour les piétons. C'est ce qui s'est passé lundi dans la capitale. « Dans le Code de la route, le piéton est prioritaire, même s'il traverse la chaussée en dehors d'un passage protégé, sauf s'il y en a un à moins de 50 m », rappelle le président de 60 millions de piétons, Gérard Foucault.« Dans les faits, les automobilistes, et de manière générale les conducteurs de véhicules motorisés ne leur cèdent pas toujours le passage », déplore le responsable associatif. Un problème qui pourrait être gommé par des aménagements. La priorité au piéton peut par exemple être systématiquement signalée par un triangle lumineux. « Le feu des véhicules pourrait également rester au rouge, tant que celui des piétons est au vert », estime Gérard Foucault. C'est ce qui se passe en Suisse ou encore en Chine, rappelle Jacques Robin, ancien ingénieur routier : « Il n'y a pas de concomitances des feux. » VIDEO. On a compté les voitures qui refusent la priorité aux piétons en une heure Autre particularité tricolore, la France est le seul pays à conserver les « feux répétiteurs », c'est-à-dire un deuxième feu, plus petit, au niveau de la fenêtre du conducteur. « En gardant une seule indication lumineuse en hauteur, on force l'automobiliste à rester éloigner du passage piéton », assure Jacques Robin, qui se penche sur cette question sur son site Sécurité routière plus.Des radars piétons pour sécuriser les passagesPour Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention routière, il existe bien un problème ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer