Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fifa-Jérôme Champagne critique les projets de Gianni Infantino

Reuters20/02/2016 à 22:39
    ZURICH, 20 février (Reuters) - Le Français Jérôme Champagne, 
l'un des cinq candidats à la présidence de la Fifa le 26 
février, a critiqué samedi les projets d'un de ses rivaux, 
l'Italo-Suisse Gianni Infantino, les jugeant financièrement 
"dangereux" pour l'instance mondiale du football. 
    Pour l'équipe de campagne d'Infantino, ses propositions sont 
tout à fait réalistes si la fédération internationale de 
football fait suffisamment d'économies et, si possible, accroît 
ses revenus. 
    Dans une lettre aux 209 associations nationales membres de 
la Fifa qui voteront vendredi prochain, Jérôme Champagne, ancien 
secrétaire général adjoint de l'organisation, estime que les 
plans d'Infantino pourraient se traduire par des dépenses 
supplémentaires de 900 millions de dollars sur les quatre 
prochaines années. 
    Infantino, depuis 2009 secrétaire général de l'UEFA, 
l'instance européenne du football, a promis de distribuer cinq 
millions de 5 million dollars tous les quatre ans à chaque 
fédération nationale, pour des programmes de développement,  
plus 40 millions de dollars pour chacune des six confédérations 
continentales sur la même période. 
    Pour Jérôme Champagne, ces propositions "séduisantes sur le 
papier" sont "en réalité très dangereuses". Il précise que le 
budget de la Fifa pour 2015-2018, approuvé en 2014, table sur un 
revenu de cinq milliards de dollars pendant ces quatre années. 
    Mais si la Fifa a prévu à l'origine un bénéfice de 100 
millions de dollars durant cette période, elle pourrait en fait 
être confrontée à un déficit de 600 millions de dollars, 
poursuit-il. 
    "La Fifa traverse actuellement une période difficile avec un 
déficit d'environ 100 millions de dollars en 2015", ajoute 
Jérôme Champagne. 
    "Il semble en conséquence absurde de promettre près d'un 
milliard de dollars dans des buts politiques et électoralistes, 
après avoir critiqué la Fifa et le président (Sepp) Blatter 
pendant des années sous le prétexte allégué que celui-ci avait 
obtenu des suffrages en échange de programmes de développement", 
affirme le candidat français. 
    Les partisans de Gianni Infantino ont répondu que ce dernier 
avait une longue expérience des questions financières. 
    "Il est tout à fait sûr que ses propositions sont 
réalisables (...) et seront faciles à appliquer si l'on 
considère qu'on parle de réinvestir dans le développement du 
football 1,2 milliard sur 5,5 milliards de dollars de revenus", 
a déclaré l'équipe de campagne du Suisse dans un communiqué. 
    Les trois autres candidats à la présidence de la Fifa sont 
le prince jordanien Ali Bin al Hussein, le cheikh bahreïni 
Salman Bin Ebrahim Al Khalifa et le Sud-Africain Tokyo Sexwale. 
 
 (Brian Homewood; Guy Kerivel pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.