Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fièvre Ebola : Obama envoie 3000 militaires en Afrique de l'Ouest

Le Parisien16/09/2014 à 10:00

Fièvre Ebola : Obama envoie 3000 militaires en Afrique de l'Ouest

Pour tenter de «faire reculer» l'épidémie de fièvre Ebola, Barack Obama a décidé de l'envoi de quelque 3.000 militaires américains en Afrique de l'Ouest. Ils participeront directement à la lutte contre le virus, qui a déjà fait plus de 2.400 morts.

L'essentiel des efforts américains seront concentrés au Liberia, l'un des trois pays les plus touchés par le virus avec la Sierra Leone et la Guinée. Les militaires participeront en particulier à la construction de nouveaux centres de traitement dans les zones les plus touchées et le gouvernement américain aidera au recrutement et à la formation des personnels chargés de les gérer. Objectif : former 500 travailleurs sanitaires par semaine pendant au moins six mois.

Le président des Etats-Unis avait laissé entrevoir une telle décision il y a une semaine, tout en restant évasif sur son ampleur. Un appui militaire vivement espéré par les spécialistes des questions sanitaires. «Nous devons faire quelque chose sur une échelle plus grande que ce que nous faisons actuellement», estimait, il y a quelques jours, le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), jugeant nécessaire «une sorte de présence militaire (...) pour leurs capacités logistiques de transport des équipements.»

Le Conseil de Sécurité de l'ONU se saisit du dossier

«Pour combattre cette épidémie à la source, nous devons mettre en place une véritable réponse internationale» face à l'épidémie la plus grave de l'histoire de cette fièvre hémorragique identifiée en 1976, a indiqué un responsable américain sous couvert d'anonymat. L'Agence américaine pour le développement international (USAID) distribuera, en partenariat avec l'Unicef, des kits de protection destinés aux 400.000 familles les plus vulnérables du Liberia.

Alors que les Etats-Unis ont déjà consacré 100 millions de dollars (environ 70 millions d'euros) à la lutte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.