1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Feu vert de l'UE pour négocier un accord commercial avec les Etats-Unis
AFP15/04/2019 à 12:07

Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis ( AFP/Archives / JOHN THYS )

Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé lundi l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis, en dépit de l'opposition de la France, ont indiqué à l'AFP plusieurs sources européennes.

La France a voté contre et la Belgique s'est abstenue lors du vote organisé pour approuver le lancement de ces négociations, ont précisé ces sources. L'objectif est d'éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

L'opposition de Paris a été sans effet, car les décisions en matière commerciale se prennent dans l'UE à la majorité qualifiée. La voix française n'était donc pas indispensable. La France était sous la pression des autres Etats membres, en particulier de l'Allemagne.

Ces discussions commerciales ont pour objectif de mettre fin aux tensions avec le président américain Donald Trump, qui menace de taxer les automobiles européennes, un secteur ultra sensible pour Berlin.

Le futur accord UE/USA doit être limité aux biens industriels, c'est-à-dire qu'il n'inclura pas l'agriculture, les services ou les marchés publics. Washington veut cependant intégrer l'agriculture dans la négociation.

La Commission européenne compte commencer à discuter avec Washington dès que les Etats-Unis auront adopté leur mandat de négociation, dans l'espoir d'arriver à un accord avant la fin de son mandat, c'est-à-dire le 31 octobre.

Si les négociations vont à leur terme, Bruxelles anticipe une augmentation des échanges transatlantiques d'un peu moins de 10% d'ici 2033 dans les secteurs concernés, ce qui correspond à 53 milliards d'euros.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1903733
    15 avril15:08

    Conseil de Macron, négocier au lieu de casser, il n'en donne pas l'exemple mais pas étonnant de la part de celui qui se prend pour un grand chef.

    Signaler un abus

  • Isafree
    15 avril13:53

    Discuter ne mange pas de pain. De toute facon ils sont dejà payés pour le faire

    Signaler un abus

  • CHANOMAR
    15 avril12:32

    AH AH Oui du vent mais une plaie pour la France jusque a présent

    Signaler un abus

  • umrk
    15 avril12:30

    Une honte !

    Signaler un abus

  • franck8
    15 avril12:24

    Comme quoi, Macron, c'est du vent !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer