Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Feu vert à l'achat de quatre navires par la SNCM

Reuters 07/03/2014 à 21:41

LE CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA SNCM AUTORISE L'ACHAT DE NAVIRES

PARIS (Reuters) - Le conseil de surveillance de la SNCM a donné vendredi son feu vert à la construction de quatre navires, dont deux en option, destinés au renouvellement de la flotte, a annoncé un porte-parole de la compagnie maritime en grande difficulté.

La lettre d'intention de la commande ferme des deux premiers navires doit être adressée à plusieurs chantiers navals, dont le site STX de Saint-Nazaire, qui semble tenir la corde devant l'italien Fincantieri.

"Le conseil de surveillance a validé la commande de quatre nouveaux navires prévus au plan long terme de la compagnie", a dit à Reuters un porte-parole de la SNCM. "Il a donné mandat au président du directoire pour engager une nouvelle étape décisive des négociations pour l'achat de sa nouvelle flotte sur la base d'une lettre d'intention de commande validée en séance."

Le délégué CFE-CGC, Maurice Perrin, s'est dit "satisfait (...), même si le temps perdu ne se rattrape pas".

"La balle est désormais dans le camp des chantiers navals. A eux de faire la meilleure proposition pour le choix final."

De source proche du dossier, on souligne que le "mandat donné par le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a permis cette évolution positive" et que les réponses des chantiers seront examinées lors d'un prochain conseil le 18 mars.

La livraison du premier navire est prévue pour juin 2016.

"Le chantier de Saint-Nazaire a déjà fait une offre ferme en ce sens, qui est valable jusqu'au 19 mars. Elle prévoit une livraison en mai-juin 2016", précise-t-on de même source.

DES NAVIRES "DURABLES"

Le coût estimé de chaque navire est de l'ordre de 150 à 170 millions d'euros. Les bâtiments mixtes (fret/passagers) doivent s'inscrire dans une démarche de développement durable avec une propulsion au fioul léger et au gaz.

La Société nationale Corse Méditerranée, qui assure notamment la liaison entre la Corse et le continent, est détenue à 66% par Transdev, coentreprise de Veolia Environnement et de la Caisse des dépôts, à 25% par l'Etat et à 9% par ses salariés.

Les actionnaires de la SNCM s'étaient séparés le 25 février sans accord sur la commande de deux navires assortie d'une option pour la construction de deux autres dans le cadre de la mise en place du projet industriel de la compagnie maritime validé en septembre 2013 par la direction et les actionnaires.

Le vote hostile des actionnaires privés ainsi que l'abstention des représentants de l'Etat avaient bloqué de fait la commande des navires, une étape essentielle du plan de restructuration qui prévoit la suppression de 515 postes sans licenciements secs.

La SNCM emploie actuellement 2.600 personnes.

Le président de Veolia, Antoine Frérot, s'est prononcé "pour une mise sous protection" de la SNCM auprès du tribunal de commerce, seule solution selon lui pour permettre à la compagnie maritime de s'exonérer du remboursement des 440 millions d'euros d'aides jugées "illégales" par la Commission européenne.

Pour le maire de Marseille, il convient maintenant de crever l'abcès avec l'actionnaire privé maintenant que la décision d'acheter de nouveaux navires a été prise.

"Les déclarations du président de Veolia, qui ont porté un préjudice considérable à la SNCM et à notre économie portuaire, doivent inciter le gouvernement à traiter en urgence la question de l'actionnariat, Transdev ayant manifesté clairement sa volonté de céder ses actions", dit Jean-Claude Gaudin dans un communiqué.

(avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.