1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Faure (PS) plaide pour le "rassemblement" social-écologiste, "seule voie pour l'alternance"
AFP30/06/2020 à 23:18

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, le 21 janvier 2020 à Ivry-sur-Seine, près de Paris ( AFP / THOMAS SAMSON )

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, a plaidé pour "la gauche d'après", celle du "rassemblement" social-écologiste, "seule voie pour l'alternance" en 2022, lors d'un discours mardi soir devant le conseil national de son parti.  

"Depuis dimanche soir", à l'issue du second tour des municipales marqué par une percée écologiste dans les grandes villes et le maintien du PS (réélection à Paris, Lille, Nantes, Rennes, gain de Nancy et Montpellier, perte de Strasbourg et Metz), "on ne nous regarde pas de la même façon. Pour la première fois depuis 3 ans", le bloc social-écologiste montre "à ceux qui pensaient avoir à revivre le match entre les libéraux et les fachos qu'il y a un autre chemin", a affirmé M. Faure.

Selon M. Faure, ce chemin est "celui de la République social-écologiste". Mais (...) ne croyons pas qu'un tapis rouge se déroule sous nos pieds. La droite non plus n'a pas disparu, elle aussi a son monde d'après", pour qui "l'écologie, ça suffit", a-t-il mis en garde.

Avec les Verts, "nous devons nous confronter pour aboutir à un chemin commun. L'écologie est-elle soluble dans le socialisme? Non. Le socialisme est-il soluble dans l'écologie? Non. Nos combats se complètent" mais "ca va frotter sur certains sujets", a-t-il prévenu.

Le patron du PS a ainsi demandé aux Verts de "clarifier" leurs "positions". "Il va aussi falloir clarifier nos positions", a-t-il insisté. 

Le député de Seine-et Marne a aussi déploré que l'idée d'un "campus commun à la fin de l'été" avec EELV soit "en cale sèche". "Les écologistes auront leur journées, nous aussi. Fin août, nous organiserons les rencontres de +la gauche d'après+", celle du "rassemblement qui est la seule voie pour que ca change vraiment", a-t-il précisé.

Face à l'éparpillement de la gauche, M. Faure a souligné que "personne" n'était "capable de dominer seul".

"Après chaque scrutin, un parti de gauche pense qu'il a attrapé la queue du Mickey, qu'il a le Saint Graal de l'hégémonie. Jean-Luc Mélenchon le pensait après la présidentielle. Il a fait 6% aux européennes et était absent aux municipales", a-t-il fait valoir. 

"Je plaide pour un candidat commun en 2022", a réitéré M. Faure. 

"A lire certains articles, j'aurais déjà accepté que ce ne soit pas un socialiste. Rien ne nous est dû. Rien n'est dû à personne. Je ne sais qui sera candidat" mais "j'espère qu'il sera issu de nos rangs", a-t-il également réaffirmé.

npk/jmt/dlm

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    01 juillet10:00

    L'écologie politique conduit à la ruine du pays. L'urgence climatique est un mythe, le problème c'est la pollution. La transition énergétique est une gabegie.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer