1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Facebook : enquête ouverte sur des carnets d'adresses électroniques téléchargés sans consentement
Le Parisien26/04/2019 à 12:06

Facebook : enquête ouverte sur des carnets d'adresses électroniques téléchargés sans consentement

La procureure de l'Etat de New York, Letitia James, a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête sur le téléchargement indu par Facebook de 1,5 million de carnets d'adresses liés à des comptes de messagerie électronique.Le 17 avril, le réseau social avait annoncé au site Business Insider que cette opération avait été effectuée, à l'insu des utilisateurs, de façon « involontaire » et s'était engagé à effacer l'ensemble des informations collectées. Facebook a annoncé au site que cette pratique, désormais révolue, avait été en place de mai 2016 à avril 2019.Les données de « centaines de millions d'individus »« Le moment est venu pour Facebook d'être placé devant ses responsabilités quant à son traitement des données personnelles des consommateurs », a déclaré la procureure James, citée dans le communiqué publié jeudi.Pour elle, la plateforme « a montré son manque de respect pour les informations personnelles des utilisateurs tout en profitant financièrement de leur utilisation ».Et si 1,5 million de comptes de messagerie électronique sont concernés, Facebook a ainsi eu accès à des informations concernant « des centaines de millions d'individus », contenues dans le carnet d'adresses de ces messageries, a souligné la procureure.Le précédent Cambridge Analytica« Ces données ont été ensuite utilisées pour améliorer les algorithmes de ciblage publicitaire du média social et d'autres opérations sur la plateforme », écrit le site The Verge.Le bureau du procureur de l'Etat de New York avait déjà ouvert une enquête sur Facebook en mars 2018, celle-ci concernant l'obtention par le cabinet britannique Cambridge Analytica de données personnelles d'utilisateurs du réseau social.L'annonce de cette nouvelle enquête intervient au lendemain de la publication des résultats trimestriels de Facebook, qui a révélé, à cette occasion, avoir provisionné trois milliards de dollars en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kozlow67
    26 avril17:21

    malheureusement, cela ne sert à rien de clôturer son compte, chaque fois qu'un "j'aime" de facebook apparaît à l'écran, ils pompent tous vos contacts, vos sites visités, vos achats réalisés,.... même si vous n'êtes pas inscrit chez eux !!! et si vous demandez à supprimer ce qu'ils ont sur vous, ils répondent qu'ils ne peuvent pas puisque vous n'avez pas de compte à fermer....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer