Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

Face à la spéculation, EDF veut suspendre le prix de gros régulé

Reuters21/10/2016 à 13:11
 (Actualisé avec source et commentaire de Direct Energie) 
    par Gwénaëlle Barzic et Bate Felix 
    PARIS, 21 octobre (Reuters) - EDF  EDF.PA  demande au 
gouvernement d'étudier la suspension du tarif de gros régulé 
face au risque de spéculations sur le marché des prix de 
l'électricité sur fond d'incertitudes liées à l'arrêt de 
plusieurs réacteurs nucléaires.  
    L'Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique (ARENH) 
permet depuis 2010 aux opérateurs alternatifs qui le souhaitent 
d'acheter des volumes d'électricité à EDF à un prix garanti de 
42 euros par mégawattheure. 
    Destiné à favoriser le développement d'offres concurrentes à 
celles de l'opérateur historique, ce mécanisme ouvre en théorie 
jusqu'à un quart de la production du parc nucléaire d'EDF, soit 
environ 100 térawhattheure. 
    Les opérateurs alternatifs l'ont toutefois délaissé au cours 
des derniers trimestres, préférant s'approvisionner sur des 
marchés de gros aux prix inférieurs. Aucune commande n'a été 
enregistrée pour le premier semestre 2016. 
    Mais la donne est en passe de changer avec la remontée des 
prix alimentée par un nombre plus élevé que la normale de 
fermeture de réacteurs nucléaires, ce qui génère des inquiétudes 
sur un possible risque de pénuries en période de forte demande. 
    EDF redoute que le mécanisme de l'Arenh ne soit dévoyé aux 
fins de spéculer sur les prix. 
    "Compte tenu de ces circonstances, de leur répercussion sur 
le marché de gros de l'électricité et des effets spéculatifs qui 
en résultent", EDF demande à l'Etat de prendre "toutes les 
mesures nécessaires, dans le cadre du mécanisme d'Accès régulé à 
l'électricité nucléaire historique (ARENH), incluant, le cas 
échéant, la suspension temporaire du dispositif". 
    Les ministère de l'Economie et de l'Energie n'ont pas fait 
de commentaire dans l'immédiat. 
    "Nous sommes un peu surpris qu'EDF présente cette demande 
comme étant lié aux indisponibilités de réacteurs dans la mesure 
où dans le même temps, il confirme ses prévisions de production 
nucléaire pour 2016", a réagi Fabien Choné, directeur général de 
Direct Energie, un concurrent d'EDF. 
    Il s'interroge également sur l'impact d'une suspension de 
l'Arenh sur les tarifs réglementés pour le grand public et 
souhaite que soient rapidement clarifiés leurs règles de calcul. 
     
    ROYAL ADRESSE UN COURRIER À EDF 
    L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé la semaine 
dernière à EDF de procéder à l'arrêt de cinq réacteurs 
nucléaires supplémentaires pour procéder à des contrôles.  
    Les analyses exigées par l'autorité concernent des fonds de 
générateurs de vapeur fabriqués dans l'usine du Creusot d'Areva 
 AREVA.PA  et par la société japonaise JCFC. 
    Au total, 18 réacteurs sont concernés par ces contrôles : 
six d'entre eux ont déjà été autorisés à redémarrer et sept sont 
à l'arrêt. Les périodes d'arrêt des cinq nouveaux réacteurs  
(Tricastin 2 et 4, Fessenheim 1 et Gravelines 4) s'échelonneront 
sur une période comprise entre le 10 décembre et le 15 janvier 
prochains, précise EDF dans le même communiqué. 
    Le groupe a toutefois confirmé à nouveau ses objectifs de 
production nucléaire (380-390 térawattheure en 2016 et 390-400 
TWh en 2017). 
    Il assure avoir fourni le 7 octobre dernier à l'ASN tous les 
éléments permettant d'assurer "le fonctionnement en toute 
sûreté" de l'ensemble des générateurs de vapeur concernés par 
les contrôles. 
    Selon une source au fait du dossier confirmant une 
information du Parisien, la ministre de l'Energie, Ségolène 
Royal, a adressé la semaine dernière un courrier à EDF pour lui 
demander d'assurer la continuité de l'approvisionnement en 
électricité.   
     
    Le communiqué d'EDF : http://bit.ly/2dTEpFa 
 
 (Avec Jean-Michel Bélot, Emmanuel Jarry et Myriam Rivet, édité 
par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

0.00%
EDF
-0.92%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.