Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BNP PARIBAS BR-A

60.54EUR
-1.14% 
Ouverture théorique 60.54
indice de référence CAC 40

FR0000131104 BNP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    61.52

  • clôture veille

    61.24

  • + haut

    61.57

  • + bas

    59.81

  • volume

    5 661 706

  • valorisation

    75 606 MEUR

  • capital échangé

    0.45%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:35:03

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    56.91

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    64.17

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BNP PARIBAS BR-A à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BNP PARIBAS BR-A à mes listes

    Fermer

Fabius en Iran fin juillet, Macron prudent sur la normalisation

Reuters21/07/2015 à 20:09

* Fabius rencontrera le président iranien * Il est confiant dans le retour des entreprises françaises * Macron veut éviter un contentieux de type BNP avec Washington (Avec déclarations d'Emmanuel Macron) PARIS, 21 juillet (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères ira la semaine prochaine en Iran, dans la foulée de l'accord du 14 juillet sur le nucléaire, mais son collègue de l'Economie a douché les espoirs de normalisation rapide des relations économiques avec Téhéran. La visite de Laurent Fabius sera la première en Iran d'un chef de la diplomatie française depuis Dominique de Villepin en 2003. "Mon collègue iranien, M. (Mohammad Javad) Zarif m'a invité. (...) Tout est réuni pour que je m'y rende et j'aurai des conversations sur tous les sujets avec lui", a déclaré Laurent Fabius à France Inter mardi. Il a précisé qu'il rencontrerait aussi le président iranien, Hassan Rohani. Il a assuré que la fermeté de Paris dans les négociations sur le nucléaire iranien ne pénaliserait pas les entreprises françaises dans leurs relations futures avec l'Iran. "On ne perd jamais à se faire respecter", a-t-il fait valoir. Une cinquantaine de chefs d'entreprise, en majorité du CAC-40, devaient être reçus au Quai d'Orsay pour faire le point sur la situation créée par l'accord de Vienne. Lors d'une audition par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Economie a cependant invité à la prudence, après l'amende de 8,9 milliards de dollars infligée l'an dernier à BNP Paribas BNPP.PA par la justice américaine pour cause de violation de l'embargo. (voir aussi ID:nL5N0ZX2GU ) "Le planning de levée des sanctions est fin d'année 2015-début d'année 2016 (...) Donc, de toutes façons on n'aura rien avant la fin de l'année, début de l'année prochaine", a expliqué Emmanuel Macron. "Il faut être très prudent." "DÉBAT HOMÉRIQUE" Il a lancé une mise en garde contre le risque de nouveaux contentieux avec les Américains en cas de conclusion de marchés dans la période de transition qui s'ouvre. "C'est un sujet clef qu'on aura vis-à-vis des Etats-Unis. Et donc (...) il ne faut pas être naïf mais la précipitation n'est pas la meilleure réponse", a-t-il souligné. En tout état de cause, a insisté le ministre de l'Economie, la levée des sanctions devrait donner lieu à un "débat homérique" au Congrès américain. "Vous allez voir qu'il y aura un refus très fort de levée des sanctions, voire une forme de cynisme", a ajouté Emmanuel Macron qui n'a pas exclu que le Congrès cherche à lever les sanctions dans les seuls secteurs clefs pour l'économie américaine et pas dans les autres. "Donc c'est là que nous allons avoir un débat diplomatique et économique avec les Américains (...) et tout faire pour que, sur les sujets où nous avons des intérêts économiques, les sanctions soient bien levées", a-t-il ajouté. "Je ne veux pas qu'on reproduise les cas type BNP." Il a souligné que la visite de Laurent Fabius, sans doute vers le 29 juillet, serait avant tout une démarche diplomatique et rappelé qu'une délégation patronale du Medef irait en Iran fin septembre avec 80 entrepreneurs et, éventuellement, un accompagnement gouvernemental. "J'ai fait savoir au président de la République que j'étais évidemment disponible", a-t-il précisé. (Sophie Louet et Emmanuel Jarry, avec John Irish, édité par Grégory Blachier)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.