1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

F1 : Pierre Gasly deuxième au Brésil, premier podium français depuis 2015
Le Monde17/11/2019 à 20:44

À l'issue d'une course rocambolesque, où les deux Ferrari se sont éliminées, le pilote français a terminé deuxième du Grand Prix du Brésil, derrière le Néerlandais Max Verstappen.

« Au Brésil, chaque année quelque chose de fou se produit » : le pilote allemand Sébastian Vettel (Ferrari) avait vu juste dans ses prévisions du Grand Prix, et l'a même vécu à ses dépens. Si le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a conservé sa première place acquise en qualifications, les rebondissements ont été multiples en fin de course, et ont profité au Français Pierre Gasly. Il obtient le premier podium de sa carrière en finissant deuxième. À 23 ans, 9 mois et 10 jours, il est même le plus jeune tricolore à monter sur un podium en F1

Le Français est bien plus à l'aise depuis qu'il a été rétrogradé en septembre pour ses mauvais résultats de l'écurie Red Bull vers sa « petite sœur » Toro Rosso. Sixième au départ, il a profité des abandons devant lui pour gagner des places : d'abord celui du Finlandais Valtteri Bottas (Mercédès) au 54e tour en raison d'un problème moteur. L'intervention de la safety car a réduit tous les écarts à zéro et relancé la course.

Puis ce sont les deux Ferrari de Sébastian Vettel et de Charles Leclerc, parti 14e, qui ont été contraintes à l'abandon après un choc entre les deux équipiers. L'incident ne va pas améliorer la relation entre les deux pilotes qui se considèrent de plus en plus comme des rivaux, le Monégasque bousculant la hiérarchie dans l'écurie italienne établie en faveur de l'Allemand, quadruple champion du monde.

Et puis, alors qu'il était quatrième à deux tours de l'arrivée, Lewis Hamilton (Mercédès) a tenté de dépasser Alexander Albon, qui a remplacé Pierre Gasly chez Red Bull, pour tenter de prendre la deuxième place. Les deux pilotes se sont accrochés, Albon étant également contraint à l'abandon. Le Français en a profité pour gagner deux rangs supplémentaires puis résister au retour d'Hamilton dans la dernière ligne droite.

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer