1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

F1 - GP de Malaisie : Hamilton craque, Red Bull et Ricciardo exultent !

Le Point02/10/2016 à 10:58

Daniel Ricicardo devient le 4e pilote à remporter une course cette saison. Il s'impose pour la 4e fois de sa carrière et permet à Red Bull de signer un premier doublé depuis 2013.

La course semblait destinée à Lewis Hamilton. Le pilote britannique avait fait le plus dur : il avait conservé sa première place acquise en qualification, bénéficiait du tête à queue de son coéquipier Rosberg dès le premier virage et avait creusé l'écart en tête de course. Las, son moteur est parti en feu au 41e tour. Mercedes, qui pouvait remporter le titre des constructeurs ce dimanche, devra patienter. Car derrière, les Red Bull n'ont pas laissé filer leur chance : la marque autrichienne signe un doublé - son premier depuis 2013 - avec une victoire de Daniel Ricciardo, sa première de la saison, la 4e de sa carrière. Battu à cause d'une erreur au stand à Monaco, revenu à la 2e place il y a 15 jours à Singapour, l'Australien tient enfin un succès, son première depuis 2014. Son coéquipier Verstappen et Nico Rosberg ? qui creuse l'écart en ltête du championnat ? complète le podium. Retour sur un Grand Prix  très agité.

LE FAIT DE LA COURSE. Hamilton, un abandon qui coûte cher !

Il se tient le casque entre les mains, dépité. Lewis Hamilton avait rendu une copie parfaite depuis le début de la course. Lui qui s'était élancé pour la 100e fois de la première ligne, qui avait réussi son départ et était placé pour remporter la 50e victoire de sa carrière, a dû s'arrêter net au 41e tour. En cause : un moteur en feu qui l'a obligé à s'immobiliser. C'est la...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer