1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

F1 - GP d'Allemagne : Hamilton, toujours plus haut, toujours plus fort !

Le Point31/07/2016 à 15:37

Lewis Hamilton au cours de ce week-end de course au GP d'Allemagne.

Le monde de la F1 a retrouvé Lewis Hamilton, le Britannique conquérant, capable de dominer comme jamais et de ne rien laisser à ses adversaires. Le triple champion du monde signe sa 6e victoire lors des 7 dernières courses après avoir pris les devants du Grand Prix d'Allemagne dès l'extinction des feux en prenant le meilleur sur Nico Rosberg. Ce dernier, leader du championnat jusqu'à la semaine dernière, a connu une course compliquée (voir ci-dessous), loin de la sérénité de Lewis Hamilton, vainqueur de la 49e victoire de sa carrière. Juste avant la trêve estivale, il monte donc sur la plus haute marche du podium devant les deux Red Bull de Verstappen et Ricciardo et creuse l'écart au championnat du monde (217 pts contre 198 pts pour Rosberg).

Rosberg, ça tombe mal

Avant le départ du Grand Prix, il avait signé un début de week-end parfait en terminant en tête de l'ensemble des séances d'essais libres et des qualifications. Las, le pilote allemand, qui évolue à domicile, s'est fait dépassé dès le départ par son coéquipier Lewis Hamilton ainsi que par les deux Red Bull de Verstappen et Ricciardo. Pire, un arrêt trop long au 11e tour (3,5 sec) ne lui a pas facilité la tâche. Un dépassement sur Verstappen (33e tour) lui vaut ensuite une pénalité de cinq secondes pour un blocage de roues. Cette décision est sévère, d'autant qu'un coup de volant du Néerlandais a failli provoquer un accrochage entre les deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer