1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Evasion fiscale : le Panama donne le coup d'envoi à l'échange d'informations

Le Monde04/10/2018 à 04:15

A la suite des « Panama papers », le Panama avait été accusé d'être « le dernier grand bastion » où peuvent se cacher des grandes fortunes.

A la suite des « Panama papers » en 2016, l'OCDE avait accusé le pays d'être « le dernier grand bastion » où peuvent se cacher des grandes fortunes.

Le Panama a commencé à procéder à des échanges automatiques d'informations selon les normes de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) contre la fraude fiscale, a annoncé mercredi 3 octobre le gouvernement panaméen.

Ce premier échange a été réalisé le 28 septembre, soit deux jours avant la date limite pour que le pays se mette en règle avec les normes de l'OCDE, a déclaré le directeur général des finances David Hidalgo. A cette occasion, 670 rapports de 337 entités financières ont été fournis.

Trentre-trois pays Le Panama s'est engagé à échanger des données émanant de ses institutions financières avec 33 pays, dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Portugal, l'Espagne, l'Italie, le Mexique, le Japon, l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Australie et l'Inde. Le pays d'Amérique centrale souhaite augmenter ce nombre dès 2019.

« C'est positif de respecter ces normes et nos engagements afin de ne pas figurer sur une liste » noire des paradis fiscaux, a souligné M. Hidalgo.

De son côté, Alejandro Santos, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI), a engagé le Panama à approuver un projet de loi actuellement à l'examen par le Parlement, qui prévoit de sanctionner par cinq années de prison toute évasion fiscale supérieure à 300 000 dollars.

« C'est très important, pour démontrer que le pays continue ses progrès pour lutter contre le blanchiment d'argent », a insisté le responsable du FMI.

« Dernier grand bastion » A...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • UBOAT
    04 octobre08:32

    Meme le Luxembourg ne déclare que ce qu'il veut ...

    Signaler un abus

  • jmlhomme
    04 octobre07:34

    Et la encore les US n'y sont pas...Apple n'avait que 200 milliard de dollars à l'étranger (evasion fiscale déclarée)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.