Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Euthanasie : «J'ai le sentiment d'aider des gens», explique une militante de l'ADMD

Le Parisien03/10/2017 à 08:19

Euthanasie : «J'ai le sentiment d'aider des gens», explique une militante de l'ADMD

Claudette Pierret, 69 ans, est une militante acharnée de «l'aide à mourir dans la dignité». Cheville ouvrière d'un réseau structuré, elle met en contact des patients français qui veulent mettre fin à leurs jours et des praticiens belges depuis son pavillon de Longwy, en Lorraine, à quelques kilomètres de la frontière. «Les gens me connaissent car je suis depuis une dizaine d'années la déléguée départementale de l'ADMD (NDLR : Association pour le droit de mourir dans la dignité). Ils savent que si, un jour, ils prennent cette lourde décision, je pourrai les accompagner dans leur démarche. Ma situation géographique est un atout supplémentaire.»

 

Cette ancienne secrétaire de direction, dynamique, au visage affable, consacre «parfois dix heures par jour» à discuter avec des patients atteints de lourdes pathologies. «La loi française empêche les médecins français de les aider à mourir, sauf dans des cas très particuliers. Donc je leur explique ce qu'il est possible ou pas de faire en Belgique.» Elle passe aussi beaucoup de temps derrière son ordinateur, à éplucher les multiples demandes qui lui arrivent. Son mari, Bernard, 70 ans, la soutient, même s'il trouve qu'elle devrait se ménager. «Dix heures par jour, quand même, c'est beaucoup...»

 

Énormément de sollicitations

 

Comment expliquer un tel engagement, sur un sujet si délicat ? «Clo», comme l'appellent ses amis, a été très marquée par la fin de vie dans de grandes souffrances de son père. «On voulait vraiment que les médecins abrègent son calvaire, mais nous nous sommes heurtés à un mur d'incompréhension. C'est depuis ce drame que j'ai acquis cette vocation. C'est vrai que, d'une certaine façon, je me sens un peu en mission...» Jusqu'à aller trop loin ? Elle s'en défend : «Non, je fais preuve de discernement. Je dissuade beaucoup de candidats.» Quand un praticien belge valide un dossier, Claudette joue un rôle actif sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.