Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Européennes : pourquoi l'Europe s'occupe-t-elle de nos chasses d'eau?

Le Parisien21/05/2014 à 19:39

Européennes : pourquoi l'Europe s'occupe-t-elle de nos chasses d'eau?

L'annonce a fait bondir les euro-sceptiques britanniques en novembre dernier : Bruxelles cherche à réglementer la consommation des chasses d'eau. « Même la pièce la plus petite et la plus privée de votre maison ne peut échapper à l'Union européenne », note alors avec ironie le « Times » de Londres.

Le sujet a beau faire sourire, il est traité avec le plus grand sérieux par la Commission européenne. Il a nécessité trois ans de travail et près de 90 000 ? de budget. Dans son rapport de 414 pages, Bruxelles définit chaque terme avec une rigueur toute scientifique, comme le soulignent Catherine Chatignoux et Renaud Honoré dans leur enquête « L'Europe au banc des accusés » (Plon, 14 ?). La Commission rappelle ainsi qu'un urinoir collectif est « une installation sanitaire comprenant une rigole et une plaque ou une feuille fixée au mur, destinée à collecter l'urine ».

5 litres par chasse d'eau

Bruxelles propose de limiter la contenance des chasses d'eau à 5 l pour les toilettes. Cela permettrait d'économiser 6 600 l d'eau potable par an et par foyer. Ce ne serait pas la première norme environnementale de la part d'une Commission qui a déjà légiféré sur les ampoules, les piles ou les machines à laver.

Avant cet exemple, d'autres directives ont fait sourire. Sur la courbe des concombres, la taille des bananes, la superficie des cages à poules, la puissance maximale des aspirateurs... « J'ai déjà voté une directive sur les dimensions des rétroviseurs extérieurs de tracteurs », confie l'eurodéputé UMP Jean-Paul Gauzès aux auteurs. « Faire des réglementations sur les chasses d'eau peut paraître un peu absurde et décalé par rapport aux priorités actuelles, reconnaît Catherine Chatignoux, mais Bruxelles ne fait qu'édicter des règles qui relèvent de sa compétence. »

Objectif : éviter la concurrence déloyale

La Commission veut garantir la liberté d'un marché commun et éviter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.