1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Européennes : au Royaume-Uni, le pro-Brexit Nigel Farage domine la campagne
Le Parisien21/05/2019 à 22:39

Européennes : au Royaume-Uni, le pro-Brexit Nigel Farage domine la campagne

Dès 19 heures, une marée de partisans de Nigel Farage arborant les couleurs bleu lagon du Parti du Brexit se pressent à l'entrée du grand hall du centre de congrès Olympia de Kensington, au cœur Londres. « Le Brexit, c'est la seule manière de reprendre la main sur nos lois », assure Julia Brown, cette Londonienne d'une soixantaine d'années qui travaille dans une ONG européenne de protection des chiens et votait Vert auparavant.David, un instituteur de 40 ans, fut naguère un ardent supporter de Tony Blair. Mais les travaillistes l'ont déçu, « depuis longtemps », et il a rejoint le camp des conservateurs. Jusqu'à devenir un partisan convaincu du Brexit : « Dans ce mouvement, il y a plein de gens ordinaires, des Noirs, des Blancs, venus de la droite ou de la gauche. La plupart des gens ici aiment l'Europe et les Européens mais ils veulent une voie différente. » Laquelle ? « Ce n'est même pas par rapport à l'immigration mais pour la démocratie », assure ce quadra qui aime sa vie au centre de Londres « car c'est très cosmopolite. » Le public hier soir était pourtant massivement blanc, plutôt masculin mais assez mélangé entre costumes cravates et chemises à carreaux.Il éreinte Theresa May et sa proposition de second référendumUn peu à l'écart, un grand gaillard répond sans rechigner aux questions des journalistes. Henrik Overgaard-Nielsen est un Danois qui se présente sur la liste de Nigel Farage : « Je ne crois pas qu'on puisse vivre dans un ensemble de 200 millions d'habitants parlant une vingtaine de langues. C'est pourquoi on organise le bazar, et c'est mon boulot ! »Quand Farage arrive sur scène à 21h10 devant un grand écran bleu « Change politics for good » (Changer la politique pour de vrai) il fait un triomphe. Nigel ! Nigel ! hurle la salle. « J'ai passé 20 ans au Parlement européen à supporter les Juncker, les Barnier, les Tusk ou les Verhofstadt », raille-t-il en faisant huer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    22 mai00:11

    Ce n'était pourtant pas le all fools day ... à la fin on le brûle ...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer