1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Europe: Une étude montre l'étendue du harcèlement des journalistes
Reuters20/04/2017 à 12:49

EUROPE: UNE ÉTUDE MONTRE L'ÉTENDUE DU HARCÈLEMENT DES JOURNALISTES

STRASBOURG (Reuters) - Une étude publiée jeudi par le Conseil de l'Europe révèle l'ampleur des pressions exercées par les pouvoirs publics ou des groupes d'intérêts sur les professionnels des médias au sein des 47 Etats membres.

Réalisée par des experts de l'université de Malte auprès de 940 journalistes, elle fait apparaître des formes de harcèlement qui, pour 40% d'entre eux, ont "affecté leur vie personnelle" au cours des trois dernières années.

Si les "interférences" les plus fréquemment signalées relèvent des violences psychologiques, signalées par 69% d'entre eux, ou du cyber-harcèlement (53%), 46% dénoncent des menaces physiques et 31% des violences.

Treize pour cent disent en outre avoir été victimes de violences ou de harcèlement sexuels.

Les cas de menaces et d'agressions physiques concernent plus particulièrement les pays du Caucase du sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) et la Turquie, où ils sont rapportés par plus de la moitié des répondants.

La Turquie est également le pays où les journalistes dénoncent le plus grand nombre de tentatives d'intimidation exercées par la police, par des partis politiques ou des groupes d'intérêts.

Trente-sept pour cent des journalistes interrogés admettent que les pressions subies ont affecté leur pratique professionnelle en les amenant à pratiquer une forme d'autocensure.

Les auteurs soulignent toutefois les limites de leur étude basée sur un échantillon de professionnels dont la représentativité ne peut être établie.

Les participants, qui ont répondu anonymement - pour des raisons de sécurité -, via un questionnaire en ligne, ont été pour la plupart sollicités parmi les membres de cinq associations internationales de défense des droits des journalistes : Association des journalistes européens, Fédération européenne des journalistes, Index on Censorship, International News Safety Institute et Reporters sans frontières.

Les données recueillies doivent permettre au Conseil de l'Europe d'améliorer ses instruments existants pour répondre aux menaces pesant sur la liberté de la presse au sein des Etats membres.

(Gilbert Reilhac, édité par Yann Le Guernigou)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    20 avril14:12

    Que dire du harcelement des journalistes sur ceux qui ne sont pas dans leurs croyances !!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer