1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Euro 2016 : Hollande lance une invitation tardive à Sarkozy

Le Point10/06/2016 à 06:22

Nicolas Sarkozy et François Hollande lors de la passation des pouvoirs, le 15 mai 2012.

Les révélations de la radio RTL ont-elles joué en faveur de Nicolas Sarkozy ? Hier, mercredi 8 juin, la station de la rue Bayard a réalisé une enquête sur les ministres qui se montrent insistants pour obtenir des places pour l'Euro 2016. En conclusion, la radio révélait que le président des Républicains n'avait pas été invité par François Hollande pour les rencontres de l'équipe de France. Hasard ou pas, quelques minutes après la diffusion du reportage, le cabinet du chef de l'État a appelé celui de son prédécesseur pour le convier à tous les matches des Bleus.

La droite n'a d'ailleurs pas manqué de souligner le timing étonnant de cette invitation. « RTL a fait un sujet mercredi pour dire que Nicolas Sarkozy n'était pas invité et hop, par miracle, nous étions appelés dans la foulée par l'Élysée. C'est toujours comme ça avec eux : il faut qu'on les prenne la main dans le sac pour qu'ils se rattrapent. C'est un peu ridicule. Si François Hollande avait voulu bien faire, il aurait fait différemment », estime un proche de l'ancien président de la République contacté par Le Figaro

.

Une erreur de l'UEFA

L'Élysée préfère botter en touche en rejetant la responsabilité sur l'UEFA à travers une explication qui se veut généreuse. « On a appris que Nicolas Sarkozy n'avait pas été invité par l'UEFA aux matches, hors du match d'ouverture. Nous l'avons donc invité,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer