1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

États-Unis : Sharice Davids, symbole du succès des femmes aux midterms
Le Point09/11/2018 à 08:10

Quand Sharice Davids était enfant, elle avait un héros : Bruce Lee. Cette membre de la tribu indienne des Ho-Chunk rêvait de pratiquer les arts martiaux et s'amusait à imiter les acrobaties de son idole et à porter une ceinture noire chez elle au Kansas. Mais les leçons étaient trop chères pour sa mère, une militaire qui l'élevait seule. Ce n'est qu'à 19 ans, à la fac, que Sharice Davids a pu enfin suivre des cours de taekwondo, de karaté et de capoeira. Un de ses entraîneurs l'encourage à essayer les arts martiaux mixtes, un sport de combat violent qui se déroule dans une sorte de cage. La jeune femme, d'abord peu emballée, gagne un premier combat amateur. Sa priorité toutefois, ce sont ses études de droit à l'université Cornell. En 2009, elle est la première de sa famille à décrocher un diplôme d'études supérieures. Elle continue à s'entraîner et combat de temps en temps tout en travaillant comme avocate pour le développement économique d'une réserve indienne.

Alors que la discipline retransmise à la télévision devient plus populaire et attire davantage de femmes, Sharice Davids passe pro et essaie de se qualifier pour un championnat, mais sans succès. Elle abandonne la compétition et rentre au Kansas. En 2016, elle fait partie des 16 personnes choisies pour un programme très sélectif de la Maison-Blanche qui lui permet de passer un an dans l'administration à Washington au moment de la transition entre Obama et...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer