1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Etats-Unis : Elizabeth Warren devient la principale rivale de Trump pour 2020
Le Parisien09/10/2019 à 08:23

Etats-Unis : Elizabeth Warren devient la principale rivale de Trump pour 2020

La candidate à la présidentielle américaine Elizabeth Warren a rattrapé mardi pour la première fois l'ancien vice-président Joe Biden dans la moyenne des sondages pour la primaire démocrate, au terme d'un été marqué par l'ascension de cette sénatrice progressiste.Parti largement en tête en avril, Joe Biden, 76 ans, a vu sa courbe baisser dans les sondages jusqu'à rencontrer celle d'Elizabeth Warren, 70 ans, dans la moyenne des sondages établie par le site RealClearPolitics. La sénatrice du Massachusetts, pourfendeuse de Wall Street, enregistre désormais 26,6 % des intentions de vote pour la primaire démocrate contre 26,4 % pour le candidat centriste.Après un été déjà secoué par des gaffes qui ont réveillé des doutes sur sa forme, les ombres s'accumulent pour l'ancien vice-président de Barack Obama. Son nom est mêlé à l'affaire ukrainienne, qui vaut au président républicain Donald Trump d'être visé par une procédure de destitution. Et il vient de publier un montant de dons reçus au troisième trimestre bien en-deçà de ceux de sa rivale : 15,2 millions pour Joe Biden contre 24,6 millions pour Elizabeth Warren.Vent favorable sur l'aile gaucheLe troisième dans les sondages, Bernie Sanders (14,6 %), affiche un record de dons sur la période (25,3 millions). A 78 ans, le sénateur indépendant a eu récemment une crise cardiaque. Mardi, à sa sortie d'un rendez-vous chez le cardiologue, il a déclaré vouloir « changer un peu la nature de la campagne, s'assurer que j'ai la force de faire ce que je dois faire ».Pour le socialiste, cela veut dire « probablement ne plus faire quatre meetings par jour » mais plutôt « deux ». Une ouverture potentielle pour Elizabeth Warren, qui se situe comme lui à l'aile gauche de la primaire démocrate.Les douze principaux candidats à l'investiture s'affronteront le 15 octobre lors d'un quatrième débat télévisé organisé dans l'Ohio. Le parti démocrate a ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer