Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

États-Unis : des néonazis font fortune grâce au bitcoin
Le Point09/12/2017 à 08:27

La hausse du cours du bitcoin fait des heureux. Cette monnaie virtuelle née en 2008, dont la valeur a pour la première fois atteint 10 000 dollars à la fin du mois de novembre, a continué à flamber pour dépasser les 15 000 dollars. Si le bitcoin est sujet à des variations brutales de son cours, ceux qui ont investi sur cette valeur en récoltent actuellement les fruits. C'est le cas par exemple des jumeaux Winklevoss, à qui Mark Zuckerberg aurait « volé » le concept du réseau social Facebook, qui sont devenus cette semaine les premiers milliardaires en bitcoins.

C'est aussi, comme le raconte Mashable, le cas d'une partie de l'extrême droite, l'« alt-right », et de certains groupes néonazis, comme l'a prouvé John Bambenek. Ce chercheur en cybersécurité a créé sur Twitter un bot (un compte automatisé à qui l'on demande d'effectuer des actions spécifiques) nommé @NeonaziWallets pour suivre l'activité des « bitcoins wallets » (portefeuilles bitcoin) affiliés à l'extrême droite. Interrogé par le magazine américain Red Herring, il a expliqué qu'il avait eu l'idée d'exercer cette surveillance à la suite des événements de Charlottesville (Virginie) l'été dernier. « En faisant quelques recherches, j'ai vu qu'ils faisaient de la publicité pour des portefeuilles bitcoin pour obtenir des dons. J'ai vu que The Daily Stormer avait vraiment de l'argent et que cela valait donc la peine d'enquêter. »

...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer