1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

États-Unis - Crise des opiacés : Richard Sackler, pyromane devenu pompier
Le Point10/09/2018 à 12:19

C'est une sorte de retournement de veste, mais du genre à se remplir les poches. Richard Sackler, l'ancien président de Purdue Pharma, pourrait bénéficier financièrement de la crise des opiacés qui touche les États-Unis. Or, c'est son entreprise familiale qui a largement contribué à cette crise sanitaire. Avec cinq autres scientifiques, il vient d'obtenir un brevet destiné à lutter contre ce type d'addictions, explique Slate qui cite le Financial Times (lien payant).

À l'heure actuelle, Purdue Pharma est une entreprise poursuivie en justice par pas moins de 25 États américains. L'accusation ? Avoir fait un lobbying intensif dans les années 90 pour inciter les médecins à prescrire l'OxyContin, un antidouleur particulièrement addictif. Une conséquence connue depuis les années 90 et qui aurait notamment poussé certains consommateurs vers l'héroïne. Pourtant, Purdue Pharma continuait à réduire les risques potentiels. Pour les procureurs américains, l'entreprise aurait ainsi volontairement dissimulé les risques de ces produits sur le long terme. En 2007, une amende de 630 millions de dollars a déjà été payée pour marketing trompeur, selon le Financial Times.

Une nouvelle forme de buprénorphine

Or, aujourd'hui, Richard Sackler ainsi que d'autres anciens employés de Purdue Pharma font partie des inventeurs d'un médicament anti-addiction dont le brevet vient...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mxnagg
    09 septembre20:10

    C'est un Épiphénomène, ce genre de collusion ne peut absolument pas se produire en France. Et sinon pour le de-remboursement des placebos homéopathique on en est ou ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer