Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Etat islamique : un trésor de guerre au service du jihad

Le Parisien13/08/2014 à 09:35

Etat islamique : un trésor de guerre au service du jihad

Depuis avril 2013, l'Etat islamique (EI), sous la férule sanglante de Abou Bakr al-Baghdadi, étend son influence au Proche-Orient de façon méthodique et quasiment... comptable. A l'instar d'une entreprise privée, l'EI publie ainsi des rapports annuels d'activité où est enregistré le macabre dénombrement des morts, des opérations armées et des conversions, ainsi que la comptabilité cynique de ses performances économiques, de ses rapines et de ses extorsions. « Nous continuons à surveiller les différentes sources de financement de l'EI », souligne Mitchell Moss, de l'ambassade des Etats-Unis en France. Fort d'une idéologie radicale sunnite salafiste propre à fanatiser de jeunes esprits échauffés, l'EI, dont les racines remontent au premier conflit d'Afghanistan des années 1980, est capable aujourd'hui de bâtir un Etat, avec des frontières, une armée et... un budget.

Une machine efficace de conquête et d'enrichissement. L'Etat islamique serait, selon « The International Business Times », l'organisation terroriste la plus riche du monde. Avec quelque 2 Mds$ de trésor de guerre, « l'EI est à même de financer de nouvelles conquêtes, explique Jean-Charles Brisard, spécialiste en terrorisme. Il ne dépend pas de soutiens extérieurs. » Il ne faut donc pas s'y tromper, les prises de guerre, de raffineries en coffres forts bancaires, ne constituent pas seulement des trophées. Ce sont les bases d'une future organisation étatique. « L'EI ne cherche pas seulement à s'approprier les richesses des pays conquis. Il veut que les usines, les barrages, les centrales d'Irak et de Syrie continuent de générer des produits qu'ils pourront utiliser ou vendre. Quitte à faire travailler les salariés sous la contrainte la plus féroce », souligne Jean-Charles Brisard.

Un modèle économique au service du jihad. Les jihadistes de l'Etat islamique, dont l'ascension semble irrésistible depuis un peu plus d'un an, ont désormais les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.