1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Estrosi : une «3ème guerre mondiale» déclarée par «l'islamo-fascisme»
Le Parisien26/04/2015 à 19:38

Estrosi : une «3ème guerre mondiale» déclarée par «l'islamo-fascisme»

Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a clairement durci le ton, dimanche sur France 3, en s'exprimant sur l'islamisme radical. Interrogé sur l'attentat évité contre des églises à Villejuif (Val-de-Marne), Christian Estrosi, candidat aux régionales en Paca face notamment à Marion Maréchal-Le Pen (FN), a déclaré : «Oui, les catholiques sont menacés», ajoutant qu'«en France, les catholiques sont une cible». «La civilisation judéo-chrétienne dont nous sommes les héritiers aujourd'hui est menacée», a-t-il souligné.

Selon l'élu UMP, «l'immense majorité des musulmans de France qui, aujourd'hui, placent les lois de la République au-dessus des lois religieuses», essaient «de nous trouver en refuge parce qu'ils se sentent menacés par ce que j'appelle l'islamo-fascisme». Cet «islamo-fascisme» est «présent en Irak en Syrie» mais aussi «ailleurs», et notamment en France, «à travers les cinquièmes colonnes et (leurs) réseaux infiltrés dans nos caves, dans nos garages, dans les lieux clandestins», a lancé Christian Estrosi.

«J'y vais fort, oui !»

Relancé sur l'expression «cinquièmes colonnes», il a poursuivi : «J'y vais fort, oui ! C'est une troisième guerre mondiale qui nous est déclarée, il faut en être conscient» et «dire la vérité».

«Quand on a dit tous les jours à la télévision pendant la chasse aux frères Kouachi (auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, ndlr) que ce sont des Français parce qu'ils ont une carte d'identité française, eh bien non... On est un Français quand on n'est pas un ennemi de la France. La carte d'identité ne fait pas un Français !», a lâché le maire de Nice.

Gérard Larcher (UMP) «choqué»

Cette sortie n'est pas du goût de Gérard Larcher, le président UMP du Sénat.  Dans l'émission «Tous politiques» sur France Inter/France 3/Le Parisien, il s'est déclaré dimanche «choqué» par le mot «fasciste». « Il ne faut pas le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3435004
    27 avril11:13

    Les complices, les admirateurs, les complaisants, les tenants de l'excuse ne sont pas loin.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer