Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Espoir diffus pour la Grèce à la veille de l'Eurogroupe

Reuters10/02/2015 à 13:08

(Actualisé avec détails) par Emelia Sithole-Matarise LONDRES, 10 février (Reuters) - La Bourse et les emprunts d'Etat grecs étaient en net rebond mardi matin à la veille d'une réunion d'urgence des ministres des Finances de la zone euro, les investisseurs semblant privilégier l'espoir d'un début de compromis sur la dette d'Athènes. La réunion de mercredi soir à Bruxelles donnera lieu à la première confrontation directe entre Yanis Varoufakis, le nouveau ministre grec des Finances, et ses homologues de la zone euro. Yanis Varoufakis devrait profiter de l'occasion pour réaffirmer sa volonté d'un nouvel accord permettant au gouvernement d'Alexis Tsipras de revenir sur une bonne partie des mesures d'austérité mises en oeuvre depuis 2010 sous la houlette de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI). Pour Matthieu Pigasse, le directeur général de la banque Lazard qui conseille la Grèce dans ses négociations avec ses créanciers, interrogé mardi par France Inter, "la troïka a mené la Grèce dans le mur". Athènes demande un "accord relais" jusqu'en juin afin de négocier une solution globale et durable, une demande déjà rejetée par Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe. "Nous savons que la période de négociations sera difficile mais au moins, ils ont un début de point de départ", a commenté Orlando Green, responsable de la stratégie de Crédit agricole. "Tout le monde est dans le défi permanent mais au bout du compte, l'une des parties cédera peut-être plus que l'autre même si les deux revendiquent la victoire." La Bourse d'Athènes .ATG gagnait 2,31% à 10h15 GMT, après sa chute de 4,75% la veille et l'indice des valeurs bancaires grecques .FTATBNK , qui avait encore perdu près de 10% lundi pour se rapprocher de ses plus bas niveaux historiques, reprenait 5,3%. "LE VERRE EST À MOITIÉ PLEIN" L'action de la Banque du Pirée BOPr.AT progressait de 6,54%, Eurobank EURBr.AT de 9,84% et Banque nationale de Grèce NBGr.AT de 3,95%. Parallèlement, les rendements de la dette souveraine se détendaient après avoir grimpé la veille dans la crainte croissante des investisseurs de voir la confrontation politique se solder par un défaut de la Grèce sur sa dette. Le rendement de l'échéance juillet 2017 reculait de 168 points à 20,168% et celui de l'échéance avril 2019 de 92 points à 15,647%. 0#GRTSY=TWEB . Ils restent l'un et l'autre supérieurs au rendement à dix ans grec, proche de 10,5%, signe qu'une partie des investisseurs redoute encore un défaut au moins partiel d'Athènes. Certains analystes jugent que la Grèce et ses interlocuteurs doivent aboutir à un compromis pour éviter que les turbulences observées ces derniers jours sur les marchés grecs ne se propagent à d'autres places financières. "Il semble que le marché considère que le verre est à moitié plein après les informations sur une proposition; c'est peut-être dû au simple fait qu'on évoque une proposition", disent les responsables de la stratégie de Rabobank dans une note. Athènes n'a pourtant guère adouci son discours même si Alexis Tsipras s'est déclaré confiant dans la possibilité de trouver un terrain d'entente au cours des prochains jours. Yanis Varoufakis est même allé lundi jusqu'à déclarer que la zone euro pourrait s'effondrer "comme un château de cartes" si son pays en était exclu. De son côté, le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, a déclaré dans un entretien diffusé mardi par une chaîne de télévision grecque qu'Athènes pourrait chercher de l'aide en dehors de l'Union européenne en cas d'échec des discussions. "Nous voulons un accord. Mais s'il n'y a pas d'accord -espérons qu'il y en aura un - et si nous voyons que l'Allemagne demeure intransigeante et veut faire exploser l'Europe, alors nous devrons recourir à un plan B", a-t-il expliqué, évoquant les Etats-Unis, la Russie et la Chine comme des pistes possibles. (avec Angeliki Koutantou à Athènes, Juliette Rouillon et Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.