1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Espagne : les tentatives de passage des migrants en forte hausse
Le Parisien22/10/2014 à 19:39

Espagne : les tentatives de passage des migrants en forte hausse

Le grillage qui sépare le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla, une des portes de l'Europe, subit une pression de plus en plus forte. Depuis le début 2014, les tentatives de passage en force des migrants ont presque «doublé» par rapport à l'an dernier et ce, alors qu'il reste encore deux mois pour conclure l'année, a annoncé le préfet de Melilla. Différentes ONG et organisations religieuses ont, elles, dénoncé l'usage disproportionné de la violence par les hommes de la Garde civile.  

«L'an dernier, il a eu 38 assauts. Cette année, 58. On peut dire que la pression sur la barrière a presque doublé», a expliqué mardi Abdelmalik El Barkani, le préfet de Melilla, enclave séparée du Maroc par l'une des deux seules frontières terrestres entre l'Europe et l'Afrique. «Tout est bon pour atteindre l'objectif qui est d'arriver à Melilla (...) Ils se servent même de crochets afin d'intimider ou prononcent le mot Ebola et crachent», pour éviter que les forces de l'ordre ne s'approchent d'eux, poursuit le préfet. 

La police dénoncée sur une vidéo

Par ailleurs, Abdelmalik El Barkani a démenti tout usage abusif de la force par la Garde civile. Une vidéo diffusée par une ONG, Prodein, a créé la polémique il y a plusieurs jours. Sur les images, on y voit des policiers donnant des coups de matraque à un homme ayant réussi à franchir la barrière. 

Sur ce document, on les voit ensuite soulever son corps inanimé pour le déposer en territoire marocain. Une porte-parole en Espagne du Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies (UNHCR), Maria Jesus Vega, a déclaré lundi que de tels comportements étaient pour cet organisme une «source d'inquiétude». «Nous comprenons qu'un contrôle soit nécessaire mais quelles que soient les raisons pour lesquelles ils (les migrants, ndlr) cherchent à entrer, il faut du respect», avait déclaré Maria Jesus Vega.

VIDEO. L'ONG Prodein dénonce la violence de la Garde ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer