1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Espace : ce que révèle l'étude de la Nasa sur les jumeaux astronautes
Le Parisien12/04/2019 à 17:57

Espace : ce que révèle l'étude de la Nasa sur les jumeaux astronautes

Quels effets les longs séjours dans l'espace ont-ils sur le corps humain ? Pour répondre à cette question, capitale si l'Homme veut un jour fouler le sol de Mars, la Nasa a fait appel à non pas un mais deux cobayes. Signe particulier : Scott et Mark Kelly sont frères jumeaux. Le premier a passé un an dans la Station spatiale internationale tandis que le second, un ancien astronaute, est resté sur la terre ferme. La Nasa a ainsi pu comparer les réactions de leurs corps respectifs.Les résultats, publiés dans la prestigieuse revue Science, montrent que la plupart des modifications provoquées par un voyage spatial disparaissent peu à peu après le retour sur la planète bleue. Selon Susan Bailey, de l'université de l'Etat du Colorado, l'étude est « l'appréciation la plus complète que nous ayons jamais eue de la réponse du corps humain à un vol dans l'espace ».Utilisant Mark comme référence, les 84 chercheurs, issus de 12 universités différentes, ont documenté les conséquences moléculaires, cognitives et physiologiques des 340 jours consécutifs passés par Scott dans l'espace, entre 2015 et 2016. L'intérêt de l'exercice ? « Parce qu'ils sont jumeaux, ils ont essentiellement le même code génétique », explique Andy Feinberg, de l'université Johns Hopkins. De ce fait, « toutes les différences constatées durant le vol spatial » peuvent être attribuées à ce voyage, souligne Susan Bailey.Un retour à la normale dans les six moisScott, qui a comme son frère participé par le passé à plusieurs missions de la navette spatiale américaine, a été examiné avant, pendant et après son voyage. Du sang, de l'urine et des échantillons de selles ont été rapportés sur Terre à bord de vaisseaux ravitailleurs. Parallèlement, les chercheurs ont également surveillé Mark, dénommé « référent génétique terrestre ».Scott Kelly a témoigné de sa fatigue à son retour. « C'était comme si j'avais la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer