Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Erdogan veut éviter l'escalade, Poutine ne décolère pas

Reuters25/11/2015 à 12:05
 (actualisé avec précisions,) 
    ISTANBUL/MOSCOU, 25 novembre (Reuters) - Ankara souhaite 
éviter l'escalade des tensions au lendemain d'un incident entre 
les armées russe et turques, a déclaré mercredi le président 
Recep Tayyip Erdogan, tandis que son homologue russe Vladimir 
Poutine durcit le ton face et réfléchit à des sanctions contre 
la Turquie. 
    S'exprimant lors d'une conférence consacrée aux entreprises, 
le chef de l'Etat turc a redit que l'appareil russe avait été 
abattu alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien turc et 
qu'il s'était ensuite écrasé sur le territoire syrien, même si 
certaines parties de l'avion ont été projetées en Turquie, 
blessant deux civils. 
    Selon les médias officiels syriens, un des deux pilotes du 
Soukhoï-24 abattu a été récupéré par des forces spéciales 
syriennes et russes. L'état-major de l'armée russe a annoncé 
mardi soir que l'autre pilote avait été tué par des tirs au sol 
après la destruction de l'avion. 
    "Nous n'avons pas l'intention de provoquer une escalade 
après cet incident. Nous avons seulement défendu notre propre 
sécurité et les droits de nos frères", a-t-il dit, prévenant que 
l'attitude de la Turquie vis-à-vis de la Syrie ne changerait 
pas. 
    A Moscou, le président russe Vladimir Poutine a accusé les 
dirigeants turcs d'avoir encouragé l'islamisation de leur 
société, un processus qui pose selon lui un certain nombre de 
problèmes. 
    "Le problème, ce n'est pas la tragédie à laquelle nous avons 
assistée hier", a-t-il déclaré, cité par l'agence Tass. 
    "Le problème est situé bien plus en profondeur. Ce que nous 
observons depuis un certain nombre d'années, c'est un régime 
turc qui mène une politique délibérée de soutien à 
l'islamisation de son pays", a-t-il dit. 
     
    MISE EN GARDE DE MEDVEDEV 
    Selon Interfax, le président russe a en outre annoncé que 
des systèmes de défense antimissile S-300 seraient envoyés sur 
la base aérienne occupée en Syrie par l'armée russe. 
    Son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a de son côté 
évoqué l'envoi de systèmes avancés S-400 sur la base aérienne 
située à de Khmeimim, dans la province de Lattaquié, dans le 
nord-ouest de la Syrie, sur la côte méditerranéenne. 
    Ces systèmes de défense S-400 peuvent être utilisés pour 
abattre des avions à très longue distance. 
    "J'espère qu'avec ça et avec les autres mesures que nous 
prenons, nous serons en mesure de garantir la sécurité de nos 
vols", a dit Vladimir Poutine à la presse. 
    Parallèlement, à Ekaterinbourg, le Premier ministre russe 
Dmitry Medvedev a prévenu qu'Ankara devait s'attendre à subir 
des sanctions économiques et financières et que certains 
importants projets communs russo-turcs pourraient ainsi être 
annulés. 
    Il n'est pas non plus à exclure que les sociétés turques 
voient leurs parts de marché diminuer en Russie. 
    Le chef du gouvernement russe a également réitéré les propos 
tenus la veille par Vladimir Poutine, qui a accusé certains 
dirigeants turcs, sans les nommer, de tirer profit des ventes de 
pétrole de l'Etat islamique. 
    "Les conséquences directes (de l'incident aérien) pourraient 
provoquer notre refus de nous impliquer dans une série de 
projets importants et une fragilisation de la position des 
sociétés turques sur le marché russe", a dit le Premier ministre 
dans un communiqué.   
 
 (Humeyra Pamuk à Istanbul et Maria Kiselyova,; Nicolas Delame 
pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.