Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Erdogan devrait renforcer sa mainmise sur le gouvernement turc

Reuters03/11/2015 à 17:12

par Orhan Coskun et Ercan Gurses ANKARA, 3 novembre (Reuters) - Le président Recep Tayyip Erdogan, fort de la majorité absolue retrouvée par son parti AKP au Parlement turc, devrait nommer plusieurs de ses proches conseillers dans le prochain gouvernement, a-t-on appris mardi de sources autorisées à Ankara. Le Parti de la justice et du développement (AKP) a retrouvé dimanche cette majorité qu'il avait perdue il y a cinq mois et a progressé de près de neuf points dans les urnes. ID:nL8N12X099 L'opposition craint que ce succès ne conforte le chef de l'Etat dans ses penchants autoritaires. La police turque a interpellé mardi plusieurs dizaines de personnes, dont des policiers et des fonctionnaires, soupçonnés d'être liés au prédicateur islamique Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis. ID:nL8N12Y2MY Lundi, une perquisition a été menée dans les bureaux d'un magazine de gauche à la suite d'une "une" qui a déplu au pouvoir -- elle laissait entendre que la nette victoire de l'AKP allait conduire à une aggravation des conflits à l'intérieur du pays. Dans le sud-est de la Turquie, peuplé majoritairement de Kurdes et où des affrontements ont fait trois morts mardi, l'armée a imposé le couvre-feu dans plusieurs quartiers de la ville de Silvan, à 60 km au nord de Diyarbakir. Lundi, de nouvelles attaques aériennes ont été menées contre des positions des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak. "Depuis Machiavel, on sait comment se servir de la peur en politique. Dans ce domaine, M. Tayyip a prouvé qu'il était un maître", écrit Ali Sirmen dans un éditorial du journal d'opposition Cumhuriyet. "NOUVELLE TURQUIE" Le nouveau gouvernement, qui devrait être annoncé au plus tôt dans une dizaine de jours, comprendra très certainement à des postes clés plusieurs proches conseillers d'Erdogan issus de ce qu'on appelle le "cabinet fantôme", même si le Premier ministre Ahmet Davutoglu devrait conserver la haute main sur les affaires économiques. On avance notamment les noms de l'ancien ministre des Transports Binali Yildirim, de l'ex-ministre de l'Intérieur Efkan Ala, de Bekir Bozdag, qui fut ministre de la Justice, et de l'ancien ministre des Douanes Nurettin Canikli. L'ex-ministre de l'Energie Taner Yildiz devrait également retrouver ce poste. Lors de la campagne électorale, Erdogan a promis de forger une "Nouvelle Turquie" capable de jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu, en tant que chef de l'AKP, veut maintenir à des postes clés le ministre des Finances Mehmet Simsek, ainsi que l'ancien vice-Premier ministre Ali Babacan, qui tous deux ont su gagner la confiance des investisseurs. "La seule question encore ouverte, c'est de savoir si la victoire (aux législatives) profitera d'abord à M. Tayyip ou à Davutoglu", écrit Ali Sirmen dans Cumhuriyet. "Mais tout laisse supposer que la personnalité dominante de M. Tayyip s'imposera." (Avec Seyhmus Cakan à Diyarbakir, Ece Toksabay à Ankara, Daren Butler et Melih Aslan à Istanbul; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.