Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Erdogan annonce des élections en Turquie le 1er novembre

Reuters21/08/2015 à 16:08

(Précisions) par Ercan Gurses et Orhan Coskun ANKARA, 21 août (Reuters) - Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé vendredi que des élections législatives anticipées auraient lieu le 1er novembre, le Premier ministre Ahmet Davutoglu n'ayant pas réussi à constituer un gouvernement de coalition. Erdogan a précisé qu'il allait demander à Davutoglu en début de semaine prochaine de constituer un gouvernement de transition dont les membres seront choisis au sein du Parlement mais également, si nécessaire, à l'extérieur de celui-ci. Les élections législatives organisées le 7 juin ont vu le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) perdre la majorité absolue dont il disposait au parlement depuis 2002. Le président espère sortir renforcé du prochain scrutin. Le précédent avait mis entre parenthèses ses espoirs de modifier la Constitution pour donner davantage de pouvoirs au chef de l'Etat et plongé par la même occasion le pays dans l'incertitude. "Quelle que soit la personne à qui je confierai le mandat, elle formera un gouvernement intérimaire composé de membres qui seront issus, ou ne le seront pas si c'est nécessaire, du Parlement", a dit le président à la presse après avoir pris part à la prière du vendredi. En vertu de la Constitution, tous les partis présents au Parlement doivent être représentés dans ce cabinet de transition en fonction du nombre de sièges dont chacun dispose. Mais le passage de la théorie à la pratique s'annonce délicat, d'une part parce qu'il s'agira d'une première -- jamais la Turquie ne s'était trouvée en situation d'appliquer cette disposition constitutionnelle -- et d'autre part parce que toutes les formations ne sont pas prêtes à participer. "PERSONNALITÉS INDÉPENDANTES" Le Parti républicain du peuple (CHP) et le Parti d'action nationaliste (MHP) ont fait savoir qu'ils n'étaient pas intéressés et le Parti démocratique des peuples (HDP), formation historiquement prokurde, se dit disposé à entrer dans ce gouvernement uniquement s'il a toute latitude pour choisir ses ministres, ce qui est loin d'être acquis. "Je crois que le HDP veut que ses dirigeants figurent dans ce gouvernement. Mais il n'y a aucune obligation légale à ce sujet", commente Mehmet Sahin, de l'Institut de réflexion stratégique, basé à Ankara. Selon le principal conseiller d'Erdogan pour les affaires constitutionnelles, Burhan Kuzu, le cabinet doit être formé dans un délai de cinq jours à partir du moment où le mandat est confié au Premier ministre et le président a son mot à dire sur les nominations. "Si le HDP décide de ne pas participer, des personnalités indépendantes seront désignées", a-t-il dit à Reuters. "Le Premier ministre va composer le gouvernement et le présenter au président pour signature. Ce sera fait au plus tard le 31 août", a ajouté Burhan Kuzu. En théorie, la composition actuelle du parlement devrait réserver six ou sept portefeuilles au CHP, principal parti d'opposition, dans un cabinet de 25 membres, et trois chacun au MHP et au HDP. Si ces formations devaient effectivement décliner l'invitation, les ministres "indépendants" pourraient être des technocrates et d'anciens membres de l'AKP, restés sympathisants du parti au pouvoir -- autrement dit, ce cabinet dont la durée de vie sera limitée a toutes les chances d'être dominé par des pro-Erdogan. (Avec Ece Toksabay à Ankara et Daren Butler à Istanbul; Pierre Sérisier et Simon Carraud pour le service français, édité par Tangi Salaün)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.