1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Éolien : les fabricants européens résisteront-ils au vent chinois ?
Le Point17/11/2017 à 11:10

Après s'être brûlé les ailes en s'approchant trop près du soleil, les industriels allemands commencent à regretter d'avoir bâti leur stratégie sur du vent? Les fabricants d'éoliennes en République fédérale et dans le reste de l'Europe ont du mal à résister à la tempête venue d'Asie qui frappe leur marché.

Le géant Siemens Gamesa, né de la fusion en 2016 des activités dans ce secteur du conglomérat bavarois avec celles de son rival espagnol, vient d'annoncer la suppression de 6 000 postes, soit près d'un quart de ses effectifs dans le monde. Son projet initial prévoyait 700 licenciements, mais la chute de deux tiers de sa rentabilité depuis le mois d'avril et la baisse annoncée de 20 % de ses ventes l'an prochain ont contraint ses dirigeants à accélérer leur programme de réduction de leurs coûts.

Son plus grand concurrent en Europe, Vestas, n'est pas non plus à la fête. Son chiffre d'affaires a reculé de 6 % au troisième trimestre par rapport à la même période de l'année précédente, à 2,7 milliards d'euros, et sa marge opérationnelle a baissé de deux points, à 12,9 %. En un an, son cours en Bourse est passé de 632 à 398 euros alors que celui de Siemens Gamesa a perdu plus de la moitié de sa valeur. « Le secteur de l'énergie éolienne traverse une période difficile », reconnaît José Luis Blanco, le patron du numéro trois européen, l'allemand Nordex, qui vient d'enregistrer un...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer